CAN féminine : le sélectionneur national
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-ORGANISATION-REACTIONS

CAN féminine : le sélectionneur national "d’accord" avec le report des éliminatoires

Dakar, 19 mai (APS) - Le sélectionneur de l’équipe nationale féminine, Mame Moussa Cissé, dit être en phase avec la décision de la Confédération africaine de football (CAF) de reporter de juin à septembre les éliminatoires de la CAN féminine.
 
"Ça donne le temps de bien nous préparer", a indiqué le technicien sénégalais, qui avait démarré lundi dernier sa préparation en direction des éliminatoires, après la programmation des compétitions en juin prochain.
 
Avec ce report, les équipes auront le temps de mieux se préparer, a-t-il dit, avant de rappeler que pour aller gagner le tournoi de la zone ouest A de l’Union des fédérations ouest-africaines de football (UFOA) en mars 2020, il a fallu quatre à cinq mois de préparation à son équipe.
 
"Nous aurons plus le temps d’insérer de nouveaux profils et de continuer le processus de rajeunissement du groupe de performance", a indiqué le technicien sénégalais.

Il souhaite continuer la préparation en perspective de ces qualifications à la CAN 2022 prévue au Maroc.
 
Dans le cadre de ce rajeunissement, Mame Moussa Cissé pense à de jeunes joueuses évoluant au sein de l’équipe nationale U20, estimant que ce report doit être mis à profit pour une meilleure préparation de son groupe à travers des matchs amicaux.
 
"L’équipe nationale doit être prête sur le plan athlétique, tactique et mentale en perspective des prochaines sorties", dit-il, suggérant des matchs amicaux contre des pays limitrophes.
 
Pour le premier tour des éliminatoires, le Sénégal sera opposé au Liberia. Il va ensuite rencontrer, en cas de qualification au second tour, le vainqueur de la confrontation Mali-Guinée.
 
La CAF a annoncé ce mercredi à ses fédérations membres le report des éliminatoires de la CAN "Maroc 2022", de juin à octobre.
 
Le premier tour prévu en juin aura donc lieu lors de fenêtre FIFA du 18 au 26 octobre 2021, tandis que le deuxième tour devant coIncider avec celle prévue du 14 au 23 février.
 
Les raisons du report de ces éliminatoires étaient basées sur l’état de certains stades en Afrique et les restrictions liées à la pandémie de la Covid-19, poursuit le communiqué.

SD/ASG/BK