CAN 2019 : Contre l’Algérie, la Gambie va jouer la gagne
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-AMBITIONS

CAN 2019 : Contre l’Algérie, la Gambie va jouer la gagne


Dakar, 29 août (APS) - Les Scorpions de Gambie vont jouer la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2019 contre les Fennecs d’Algérie avec l’ambition de remporter cette confrontation pour se relancer et viser une première qualification en phase finale de Coupe d’Afrique des nations, a dit leur entraîneur, le Belge Tom Saintfiet.

"J’ai signé un contrat de neuf mois avec la fédération (de Gambie) et mon objectif principal est de qualifier la Gambie à la phase finale de la CAN", a déclaré le technicien belge dans un entretien publié dans le quotidien sportif algérien "Le Buteur".

 
Battue 0-1 par le Bénin lors de la première journée, l’équipe gambienne, pour la 2-ème journée des éliminatoires, fera face à celle de l’Algérie, qui avait aussi remporté (0-1) son premier match contre le Togo.
 
Le match Gambie-Algérie, prévu le 8 septembre prochain à "l’Independence Stadium" de Bakau, à partir de 17h, précise la Confédération africaine de football (CAF).
 
Selon le technicien belge, les Scorpions doivent croire à la qualification, même si cet objectif "sera difficile à atteindre", compte tenu du nouveau système de qualification consacrant deux pays par poule.
 
Une éventuelle qualification de la Gambie "passe par un bon résultat contre l’Algérie parce que nous sommes obligés de faire le plein à domicile", a insisté le technicien belge.
 
Au lieu de 16 pays, la CAN va se jouer avec 24 nations à partir de l’édition de 2019.
 
Pour garder des chances de se qualifier, la Gambie doit faire "un bon résultat" contre l’Algérie en comptant sur son public et des joueurs inconnus du staff algérien, a ajouté le technicien.
 
"Nous avons aussi la possibilité d’aligner un groupe d’une vingtaine de professionnels", a indiqué le technicien belge, qui va compter sur l’ancien attaquant du Casa-Sports de Ziguinchor et Niary Tally, Assan Ceesay, évoluant actuellement au FC Lugano (Suisse).
 
"C’est un jeune footballeur qui a beaucoup de qualités", a-t-il dit, relevant que l’avantage de la Gambie, c’est qu’elle jouera contre des joueurs connus alors que pour sa part, elle peut compter sur un effectif "pas connu de l’adversaire".
 
À l’image de la Gambie, qui aura sur son banc un nouveau technicien, l’Algérie a embauché son ancien meneur de jeu Djamel Belmadi qui connaîtra son baptême du feu à Banjul contre les Scorpions.
 
"Ce sera un match important mais pas décisif", a tenu à préciser le sélectionneur de la Gambie, qui va débuter sa préparation le 3 septembre.
 
SD/BK