CAN 2019 : L’Algérie prête à se substituer au Cameroun en cas de nécessité (président de Fédération)
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-ORGANISATION

CAN 2019 : L’Algérie prête à se substituer au Cameroun en cas de nécessité (président de Fédération)

Dakar, 9 juil (APS) – L’Algérie est prête à déposer sa candidature pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019) dans le cas où la Confédération africaine de football (CAF) viendrait à retirer l’organisation au Cameroun a annoncé, samedi, le président de la fédération algérienne (FAF) Kheireddine Zetchi, en conférence de presse.

"Nous sommes en train de suivre le dossier d’une éventuelle délocalisation avec attention. Si une opportunité venait à se présenter, l’Algérie sera candidate à l’organisation de la cette CAN-2019. Jusqu’à preuve du contraire, cette édition est toujours maintenue au Cameroun", a affirmé le président de la FAF.

L’Algérie avait déjà déposé sa candidature pour l’organisation de la dernière CAN-2017, avant que l’instance continentale ne décide de la confier au Gabon.

Des rumeurs indiquent que la CAF songerait à délocaliser la prochaine phase finale de la CAN en raison du retard enregistré par le Cameroun dans la réalisation des infrastructures. Mais aussi des dissensions au sein de la FECAFOOT (Fédération camerounaise de football) impactent sur la mise en place du Comité d’organisation de la compétition.

Dans cette optique, la FIFA a convoqué une réunion à Conakry (Guinée) entre les différentes tendances ce 12 juillet.

La CAN-2021 et celle de 2023 vont se dérouler respectivement en Côte d’Ivoire et en Guinée.

Le président de la FAF annonce avoir évoqué l’intérêt de son pays à abriter la CAN 2019 avec le successeur du Camerounais Issa Hayatou à la présidence de la CAF.

"La discussion a été fructueuse", a dit le président de la FAF parlant de sa rencontre avec le Malgache Ahmad Ahmad l’actuel président de la CAF.

Le nouveau président de la FAF a succédé à Mohamed Raouraoua en mars dernier après la CAN 2017.


SD/PON