CAN 2017 : Des médias algériens annoncent le départ de Georges Leekens
APS
AFRIQUE-FOOTBALL

CAN 2017 : Des médias algériens annoncent le départ de Georges Leekens

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo+++

Franceville (Gabon), 21 jan (APS) – Des journaux ont annoncé le départ du technicien belge, Georges Leekens de la tête de l’équipe nationale algérienne, prochain adversaire du Sénégal lundi pour le 3-ème et dernier match du groupe B. 
 
"Même s’il reste encore un match à disputer pour les Verts, face au Sénégal, il ne fait désormais plus aucun doute que Leekens va quitter l’EN (équipe nationale) à l’issue de cette coupe d’Afrique, et cela même dans le cas où les Verts, se qualifieront, par miracle, au second tour de la CAN", écrit le quotidien sportif algérien, le Buteur. 
 
La même source indique que "le sélectionneur national, George Leekens a une grande part de responsabilité dans ces mauvais résultats concédées par les Verts ces derniers temps". Elle précise que "les chiffres sont là pour le prouver". 
 
Faisant le bilan du technicien belge qui a remplacé Milovan Rajevac après la journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en octobre dernier, le quotidien spécialisé algérien relève qu’"il n’a pas réussi à mener les Verts vers le succès en match officiel". 
 
"Sous sa houlette, l’EN a concédé deux défaites, l’une face au Nigeria à Abuja dans le cadre des éliminatoires du Mondial et l’autre jeudi dernier face à la Tunisie à la CAN, et un match nul lors de la première journée du groupe B de la CAN face au Zimbabwe", écrit-il. 
 
Le Buteur conclut que le bilan du technicien belge "avec les Verts est catastrophique dans les rencontres officielles avec deux défaites et un nul heureux face au Zimbabwe". 
 
L’autre quotidien sportif, Compétition souligne que "George Leekens ayant montré ses limites, on ne compose plus avec lui en sélection nationale". 
 
Si l’on en croit ce journal "Madjid Bougherra (ancien capitaine et actuel membre du staff) a pris le relais, même si la chose n’a pas encore été officialisée", 
 
"Les changements ont déjà commencé. Mohamed Raouraoua, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), en a lancé le processus", écrit Compétition informant d’un malaise du président Raouraoua qui est allé se soigner en France. 
 
Selon ce quotidien, "jeudi dernier, Raouraoua a été pris d’un malaise, peu après le (non) match des Verts face à la Tunisie. Dans la soirée, il s’est envolé en direction de Paris pour se prendre en charge médicalement". 
 
"Au préalable, il s’est soucié de prendre attache avec Madjid Bougherra, l’ancien capitaine des Fennecs, actuellement dans le staff technique, pour lui suggérer de carrément prendre le pouvoir, en son absence", fait il savoir. 

SD/ASB