CAF : Anouma invite les Africains à prendre leur destin en main
APS
AFRIQUE-MONDE-FOOTBALL-INSTANCE

CAF : Anouma invite les Africains à prendre leur destin en main


Nouakchott, 19 fév (APS) – L’ancien président de la Fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma, candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), a invité ce vendredi les présidents de fédérations du continent à prendre leur destin en main lors de l’élection prévue le 12 mars à Rabat (Maroc).

’’Je demande aux Africains de prendre leurs destins en mains, en toute indépendance’’, a lancé l’Ivoirien lors d’une conférence de presse de présentation de son programme.

’’La Fifa est un partenaire indispensable et privilégié. Maintenant, il faut que les rapports soient empreints de respect, il faut laisser les Africains décider ce qui est bien pour eux’’, a dit l’ancien président de la FIF.
 
’’C’est à nous de décider, ne nous laissons pas distraire, laissons les Africains choisir’’, a insisté l’ancien président de la FIF qui a réitéré sa volonté de ne faire qu’un mandat.
 
S’il ne veut pas entrer dans le débat sur l’ingérence de la Fifa
dans les affaires de la CAF, l’ancien membre du Comité exécutif de l’instance dirigeante du football mondial constate ‘’simplement que dans le ballet diplomatique, le président de la Fifa a visité des pays plusieurs fois’’.
 
’’Il a visité deux candidats, il n’est pas venu en Côte d’Ivoire. C’est un ami, je profite pour lui demander de venir aussi en Côte d’Ivoire de sorte qu’il ne soit pas accusé de partialité’’, a dit Jacques Anouma.
 
Après avoir inauguré des infrastructures en Mauritanie grâce à des fonds de l’instance dirigeante du football mondial, le président Gianni Infantino a séjourné au Sénégal où il a rencontré le chef de l’Etat, Macky Sall, avant de continuer son périple en République Centrafricaine.
 
Outre Anouma, les présidents des Fédérations du Sénégal et de la Mauritanie, respectivement Augustin Senghor et Ahmed Yahya, Patrice Motsepe (Afrique du Sud) et le président sortant Ahmad sont candidats à la présidence de la CAF.
 
Parlant de son programme, le président Anouma a évoqué un plan en 100 points après avoir fait l’état des lieux.
 
’’Nous devons faire de gros efforts pour identifier les besoins des associations nationales, trouver les équilibres pour les ressources avec un accent sur les droits digitaux et valoriser les techniciens du cru’’, a dit le dirigeant ivoirien, estimant que la CAF doit entretenir des relations professionnelles avec la Fifa.

SD/OID/ASG