Thiès rend un dernier hommage à Bouba Diakhao, une ’’icône du football sénégalais’
APS
SENEGAL-SPORTS-NECROLOGIE

Thiès rend un dernier hommage à Bouba Diakhao, une ’’icône du football sénégalais’


Thiès, 25 août (APS) - Des parents, sympathisans et des acteurs du monde sportif en général ont rendu un dernier hommage à l’ancien international du football Aboubacar Diop dit "Bouba Diakhao", inhumé vendredi en fin d’après-midi au cimetière musulman du quartier Diakhao à Thiès (ouest).
 
L’ancien défenseur de l’équipe nationale, Aboubacar Diop plus connu sous le surnom de "Bouba Diakhao" était décédé le même jour dans la capitale du rail.
 
Des habitants de Thiès se sont déplacés nombreux au quartier Diakhao pour un dernier hommage à Bouba Diakhao, considéré comme un monument du football sénégalais.
 
Il a été conduit à sa dernière demeure après la prière du vendredi, à Diakhao dont il était jusque-là le chef de quartier.
 
L’ancien international fut une figure emblématique du football sénégalais et du sport national en général. Il faisait à ce titre la fierté de tout le Sénégal.
 
Bouba Diakhao avait rempoté en 1963 les Jeux de l’amitié avec l’équipe du Sénégal, venue à bout de la France en finale, 2-0.
 
Selon Amadou Takhy Sylla, un professeur d’histoire habitant le même quartier que le défunt, l’ancien l’international a également été finaliste de la Coupe du Sénégal avec le Club olympique thiéssois (COT) en 1964 et en 1965, contre respectivement l’Olympique de Ngor et l’Union sportive de Ouakam (USO).
 
Bouba Diakhao fut "une icône" du football local, "aussi bien à l’aise en défense qu’au milieu de terrain, selon M. Sylla. "Bouba a marqué son époque et a fait ce qu’il pouvait faire pour son pays", a-t-il souligné.
 
Il ajoute : "C’était un joueur très élégant, doté d’une technique individuelle et collective formidable. Bouba Diakhao était un grand défenseur".
 
"Le prince de Thialy", comme l’appelait feu Alassane Ndiaye "Alou" en allusion à un quartier de Thiès nord, "est un exemple qui doit inspirer la jeune génération, estime ce professeur d’histoire.
 
"Il était quelqu’un de très humble. Les jeunes générations doivent s’inspirer de ses œuvres", a de son côté soutenu l’ancien international Alboury Lah, président de Africa Promo-Foot, un club thiéssois.
 
Son frère Yatma Diop estime lui que Bouba Diakhao "a eu toute une vie dévouée au sport", puisqu’il "pensait et ne discutait que de sport".
 
"Le sport faisait ressortir son côté social" en ce que c’est une activité à même de "raffermir les liens et cultiver une certaine solidarité", a-t-il analysé.
 
"Voilà en quelques mots, la mission à laquelle s’était forgée mon grand-frère tout au long de son séjour sur terre. C’était son crédo", a relevé le frère du défunt.
 


FD/BK