Arbitres africains pour la suite du Mondial : le président de la commission de la CAF se veut prudent
APS
AFRIQUE-MONDE-FOOTBALL

Arbitres africains pour la suite du Mondial : le président de la commission de la CAF se veut prudent

Moscou, 5 juil (APS) - Le Djiboutien Suleiman Wabéri, président de la commission d’arbitrage de la Confédération africaine de football (CAF), jugeant dommage qu’aucun arbitre africain n’ait été désigné pour les quarts de finale du Mondial 2018, prévus pour débuter vendredi, dit attendre de voir ce qu’il en sera pour la suite.

"Nous devons attendre et voir la décision du comité d’arbitrage de la Fifa", a dit M. Wabéri, interrogé quant à la possibilité de revoir un arbitre diriger un match pour la suite du Mondial.
 
Aucun arbitre n’a en tout cas été désigné pour les quarts de finale qui débutent ce vendredi. Le président de la commission d’arbitrage de la CAF ne manque pas de s’en désoler.
 
"C’est dommage qu’il n’y ait pas un arbitre africain malgré leur performance dans cette Coupe du monde", a-t-il réagi via whatshapp sur une plateforme de discussion réunissant des journalistes sportifs africains.
 
Après le premier tour de la coupe du monde, deux centraux africains, le Sénégalais Malang Diédhiou et le Zambien Janny Sikazwe, avaient été retenus pour la phase à élimination directe.
 
Le sifflet sénégalais, désigné pour le match Belgique-Japon, avait été crédité d’une grande performance par plusieurs observateurs de l’arbitrage mondial.
 
Après les quarts de finale, le comité d’arbitrage de la Fifa, présidé par l’Italien Gianluigui Collina, va procéder aux dernières désignations pour les demi-finales, le match de classement et la finale.
 
Le Marocain Said Belqola est le dernier africain à siffler une finale de Coupe du monde en 1998 en France.
 
SD/BK