A la Ligue pro, ce n’est pas encore le rush de la crème étrangère, selon Amsatou Fall
APS
SENEGAL-FOOTBALL

A la Ligue pro, ce n’est pas encore le rush de la crème étrangère, selon Amsatou Fall

Dakar, 28 fév (APS) - La Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP)tarde encore à attirer les meilleurs footballeurs des pays limitrophes, depuis son lancement en 2009, a relevé son directeur exécutif Amsatou Fall.


Dans les années 1990, a-t-il rappelé dans un entretien à l’APS, la Jeanne d’Arc, un des clubs sénégalais à forte assise populaire, avait su attirer des internationaux burkinabé, guinéens et maliens. 
 
"Contrairement par exemple aux années 1990, on ne peut pas dire que ce sont les grandes stars gambiennes, maliennes et guinéennes qui viennent jouer dans la Ligue professionnelle actuellement", a relevé son directeur exécutif.
 
"On est loin de la période où des équipes comme la Jeanne d’Arc attirait des internationaux maliens et burkinabé", a ajouté l’ancien directeur technique national du football national.
 
Amsatou Fall, ancien entraîneur de la JA, rappelle que Narcisse Yaméogo, l’ancien attaquant des Etalons, et le défenseur malien Aba Koné, ont par exemple contribué à "la percée" de la Jeanne d’Arc de Dakar en Afrique.
 
"C’était des internationaux dans leur pays, et ils ont pesé dans les bons résultats de la Jeanne d’Arc notamment en Ligue des champions", s’est souvenu le directeur exécutif de la Ligue professionnelle.

Si ce n’est pas les meilleurs footballeurs des pays limitrophes qui jouent actuellement dans les championnats de ligue 1 et de ligue 2, on ne peut pas dire qu’il n’y a pas de qualité, a ajouté M. Fall.
 
"D’ailleurs, parmi les meilleurs joueurs depuis le début du championnat, on dénombre beaucoup d’étrangers", a indiqué l’ancien sélectionneur national pour souligner l’importance de ces footballeurs dans leurs clubs.
 
Il note que la présence de footballeurs étrangers donne une audience internationale à la Ligue professionnelle et permet aux joueurs locaux de se bonifier.
 
Aussi applaudit-t-il cette "touche extérieure" qui permet aux jeunes footballeurs locaux de s’améliorer et de mieux faire connaître la Ligue professionnelle.
 
 
Amsatou Fall loue la qualité technique des footballeurs étrangers venus monnayer leur talent au Sénégal.
 
"Quand on prend l’exemple des jeunes footballeurs gambiens, on voit que la plupart maîtrise les fondamentaux sur le plan technique et apportent une réelle plus-value", a-t-il dit.
 
SD/BK