2021, un bon cru pour le football local
APS
SENEGAL-FOOTBALL

2021, un bon cru pour le football local

Dakar, 6 sept (APS) – Avec la sélection de l’arrière droit de Teungueth FC (élite sénégalaise), Moutarou Baldé, chez les Lions pour les deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le football sénégalais local boucle une saison 2020-2021 par la meilleure des manières après avoir renoué avec l’élite du football continental en Ligue des champions et en Coupe de la CAF.
 
L’arrière droit du TFC dont on attend qu’il confirme sa bonne entrée mercredi dernier contre le Togo à la place du titulaire Ibrahima Mbaye (Bologne, Italie) dans le dernier quart d’heure de la partie, a démontré qu’il peut tutoyer l’élite.
 
Ainsi, sur le terrain synthétique du stade Massamba Débat de Brazzaville, ce ne sera pas une injure ou une offrande que de le voir démarrer la rencontre contre les Diables Rouges du Congo par ses qualités de dépassement de fonction et de contre-attaquant.
 
Avant la sélection de l’arrière droit international, qui, s’il ne faisait pas partie des 25 premiers appelés, avait eu droit à une pré-convocation, le football local sénégalais a fait rêver plus d’un avec le TFC mais aussi le Jaraaf de Dakar, devenu quart de finaliste de la Coupe de la CAF au cours de la saison 2020-2021.
 
Pour son premier essai, le TFC a intégré la phase des poules de la Ligue africaine des champions, une première pour un club sénégalais depuis 2004.
Quoique n’ayant pas réussi à intégrer les quarts de finale, l’équipe de Rufisque a joué souvent à armes égales contre ses adversaires, battant l’Espérance de Tunis (2-1) après avoir éliminé le Raja de Casablanca, vainqueur de la Coupe de la CAF.
 
Le Jaraaf de Dakar, quant à lui, a fait mieux en allant jusqu’en quart de finale, après avoir débuté par les préliminaires où il a sorti tour à tour les Nigérians de Kano Pillars (3-1 et 0-0), les Ivoiriens du FC San Pedro (0-1 et 2-1) et les Zimbabwéens du FC Platinum (1-0 et 1-0).
 
Et l’équipe de la Médina a réussi à s’extirper de sa poule en terminant devant deux ogres tunisiens, le CS Sfaxien et l’Etoile sportive du Sahel (ESS).
Le représentant sénégalais est tombé (0-1 et 2-1) en quart de finale de la Coupe de la CAF contre le Coton Sports de Garoua (Cameroun) en ayant donné l’impression d’avoir raté le coche en se procurant les meilleures occasions de la double confrontation.
 
Cette belle embellie du football local a eu pour conséquence les départs des meilleurs éléments vers des clubs plus riches, comme celui de Pape Ndiaye, l’attaquant du Jaraaf au Horoya AC.
 
L’équipe du TFC va attaquer la semaine prochaine la Ligue des champions sans deux joueurs majeurs, Pape Ousmane Sakho, qui a signé au Simba FC (Tanzanie) et le Gambien Guibril Sillah, qui a rejoint le Raja de Casabanca (Maroc).
 
L’équipe de Génération Foot, classée 4-ème en Ligue 1, va devoir
tout refaire avec les départs de Djibril Thialaw Diop à Hassania Agadir (Maroc), des Maliens Mohamed Niaré et Ismaila Simpara au Stade Malien.
 
La place de finaliste à la COSAFA Cup de la sélection locale montée à la va-vite sans les meilleurs joueurs de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) confirme aussi la bonne santé du football local qui tarde toutefois à accrocher un diffuseur et qui ne fait pas encore courir les annonceurs.
 
Ce sera la mère des batailles pour le nouvel exécutif de la LSFP dirigé par le président Djibril Wade, élu pour un mandat de quatre ans à la place de Saer Seck, qui a dirigé la Ligue professionnelle durant deux mandats.

SD/ASG