Sénégal/Nigéria, une confrontation de styles, selon Moustapha Gaye
APS
AFRIQUE-BASKET

Sénégal/Nigéria, une confrontation de styles, selon Moustapha Gaye

De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Kâ 

Bamako, 22 août (APS) - Le match Sénégal/Nigéria, comptant pour la dernière journée de la phase de groupe de l’Afrobasket 2017 (18-27 août), se présente comme "une confrontation de styles", a analysé le sélectionneur des Lions, Moustapha Gaye, mardi, à Bamako (Mali), où se poursuit cette compétition.
 
Ces deux équipes vont s’affronter, mercredi, à 20h45 (heure locale et GMT), au Palais des sports Salamatou-Maïga de Bamako, un duel qui va décider de la première place du groupe D de l’Afrobasket dames 2017.
 
"Je n’ai pas de complexe face au Nigéria. J’ai Mame Diodio, Mame Marie Sy. Le Nigéria viendra avec ses qualités et son jeu, nous, nous viendrons avec nos arguments. Ça va être une confrontation de styles", a dit le sélectionneur sénégalais.
 
Moustapha Gaye s’exprimait au cours d’une conférence de presse, peu après le match Sénégal/Egypte, remporté par les Lionnes (93-61). 
 
"En coupe d’Afrique, on ne peut pas dire que tous les matchs se ressemblent. Chaque équipe prépare l’adversaire en fonction de ses forces et faiblesses", a ajouté le technicien sénégalais.
 
Aussi il y aura "une préparation spécifique contre le Nigéria, comme lors des autres matchs" du Sénégal, a concédé Moustapha Gaye. 
 
Des joueuses du Sénégal interrogées en zone mixte, évoquent "un derby tendu et difficile’’, le Nigéria étant une équipe nigériane "est assez forte (qui) a fait ses preuves". 
 
Le Sénégal, pour sa part, a simplement à jouer "au même niveau" pour s’en sortir, font valoir ces joueuses du Sénégal.
 
"Il va falloir qu’on relève le défi. C’est vrai qu’après l’altercation, il va y avoir beaucoup plus de combats et il faudra être prêtes pour cela", a souligné la meneuse, Fatou Dieng. 
 
Il reste que Sénégal-Nigéria n’est ’’pas déterminant pour la suite de la compétition’’, a pour sa part fait valoir le sélectionneur nigérian Sam Vincent en conférence de presse, après la victoire de son équipe aux dépens de la Guinée (106-33).
 
Cette rencontre "a certes son importance parce que les deux équipes sont des valeurs sûres du basket africain. Nous avons beaucoup de respect pour le Sénégal qui est une grande équipe, mais pour moi, le Nigéria doit occuper une meilleure place que celle qu’elle occupe actuellement (42éme au classement de la FIBA)", a dit le technicien.
 
Si l’on en croit la joueuse nigériane Elonu Adaora Nnenna, présente à cette conférence de presse, Sénégal-Nigéria "sera un match physique et difficile parce que chacune des deux équipes voudra terminer à la première place". 
 
Le Nigeria, première équipe à se qualifier pour les quarts de finale du Championnat d’Afrique de basketball (Afrobasket) dames 2017, après trois des cinq matchs de la phase des poules, va jouer contre les championnes d’Afrique, qui ont gagné leurs quatre premiers matchs de la compétition.
 
Le Sénégal a gagné six de ses neuf matchs contre le Nigeria depuis 2003.
 
Le Nigeria a gagné trois de ces rencontres, dont la dernière, disputée lors de l’Afrobasket féminin 2015, à Yaoundé (74-64).
 
Mercredi, les Lionnes voudront prendre leur revanche sur les D’Tigers.
 
Le match s’annonce tendu, en raison d’une bagarre qui a eu lieu entre les deux équipes, lors d’une séance d’entraînement des Lionnes, lundi.

Un incident qui risque de raviver l’adversité entre les deux équipes, même si l’entraîneur du Nigeria, Sam Vincent, a tenté de minimiser cette altercation.
 
Cette 25ème édition ouverte vendredi, se poursuit jusqu’au 27 août dans la capitale malienne.
 

SK/BK