Pas de miracle chinois pour les Lionnes
APS
SENEGAL-CHINE-ANALYSE

Pas de miracle chinois pour les Lionnes

De l’envoyé spécial de l’APS : Ahmadou Bamba Kassé 
 
Rio de Janeiro (Brésil), 9 août (APS) - La Chine était considérée comme une équipe abordable qui devrait permettre au Sénégal d’engranger au moins une victoire historique aux Jeux olympiques, mais les adversaires des lionnes ont finalement bien facilement pu marquer leur territoire pour gagner (101-64) le bras de fer avec les Sénégalaises.
 
L’équipe chinoise s’est révélée être une machine rodée qui au fil du match a mis sous l’éteignoir les envies sénégalaises de la bousculer.
 
D’entrée, les Lionnes prenaient un 9-0 et butaient sur des joueuses chinoises, appliquées, d’un bon niveau et qui pouvaient compter sur une meilleure adresse. Une bonne entrée en matière qui leur assurait une avance de 5 points au score, (21-26) à l’issue du premier quart temps.
 
Au deuxième quart, le Sénégal tentait de montrer le bout de son nez avec un panier à trois points de Diodio Diouf (33-34), la seule fois où la seule fois où la muraille chinoise s’était sentie menacée. Etouffante en défense, les protégées de Thomas Maher ressortaient les griffes pour un 9-0. Méthodiques dans le jeu, elles s’envolaient à partir de ce moment du match pour ne jamais se faire rattraper.
 
A 38-47 à la pause, les Lionnes de Tapha Gaye avaient pourtant réussi leur meilleure mi-temps, mais continuaient surtout de jouer par intermittence par la suite, là où les Chinoises, méthodiques et froides déroulaient un jeu presque stéréotypé, fait d’alternance entre l’extérieur (60 % à trois points) et la bataille à l’intérieur (54 % à 2 points).
 
Le Sénégal qui espérait un petit ’’miracle’’ face à la Chine à la suite de ses matchs de préparation contre le Japon, n’a finalement pu rien faire, surtout en deuxième mi-temps, sinon constater qu’entre les deux équipes, il y a une différence de taille. 
 
Si les Chinoises ne règnent pas en Asie, elles semblent ont en train de grapiller des points à l’international.
 

ABKBK