Moustapha Gaye :
APS
AFRIQUE-BASKET-REACTION

Moustapha Gaye : "nous avons pris l’option de faire tourner le banc"

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Ka+++

Bamako (Mali), 24 août (APS) - L’équipe du Sénégal de basket féminin aurait pu gagner son match contre le Nigéria (54-58), mais avait pris l’option de faire une "rotation entière" pour préparer le second tour de la compétition a analysé, mercredi à Bamako (Mali), son sélectionneur national, Moustapha Gaye.
 
 
 
"On aurait pu gagner le match mais nous avions opté pour une rotation entière parce qu’il ne sert à rien de jouer à 7 un match sans gros enjeu parce que nous sommes déjà en quart de finale", a-t-il dit.
 
Moustapha Gaye qui s’exprimait à la conférence de presse après le match perdu du Sénégal contre le Nigéria (54-58) dans le cadre de l’édition 2017 de l’Afrobasket, a souligné que "le Sénégal joue actuellement dans un championnat africain ou perdre le match n’est pas une fin en soi". 
 
"On a fait tourner tout le banc. J’avais vraiment envie de voir toutes mes filles dans un contexte difficile parce que l’évaluation à partir de demain va être déterminante pour les quarts de finale", a-t-il déclaré.
 
Moustapha Gaye dit que l’équipe "a joué une minute sans meneuse pour voir Oumoul Khairy Thiam dans cette posture et je crois elle s’en sort, il faut anticiper et nous avons essayé beaucoup de chose en vue des quarts".
 
Selon le coach des Lionnes, "l’objectif est d’aller au bout et l’équipe a beaucoup de choses à améliorer dans le secteur offensif". "Il y a des gens qui croit dur comme fer qu’un championnat se gagne à partir de la défense, moi, je pense qu’on le gagne en attaque", a-t-il fait remarquer.
 
"Il faut marquer plus que l’adversaire pour gagner et sur le plan offensif, il faut qu’on retrouve nos automatismes. Il faudra améliorer les rotations, les positions de chute et la lucidité dans les moments de tirs", a-t-il souligné.
 
Moustapha Gaye a félicité ses joueuses qui, selon lui, ont fait un "bon match". 
 
Evaluant cette première partie du tournoi démarré le 17 août dernier pour s’achever dimanche, il a précisé que "la compétition a été sérieuse depuis le match contre la Guinée et se qualifier n’était pas acquis au départ".

"Nous avons dû batailler contre la RDC, le Mozambique pour arriver à ce niveau. Ce soir on aurait pu faire mieux", a-t-il ajouté. 
 
Pour la capitaine des joueuses du Sénégal, Aya Traoré, "le match a été difficile du début à la fin parce que le Nigéria est une équipe très physique qu’il ne faut pas sous-estimer".
 
"Nous avons perdu mais l’essentiel est de se concentrer sur les quarts de finale qui sont les matchs les plus importants. Nous allons nous améliorer" a-t-elle relevé.
 

SK/PON