Mondial U19 : un bilan positif malgré la 15ème place des Lionceaux (entraineur)
APS
SENEGAL-MONDE-BASKET

Mondial U19 : un bilan positif malgré la 15ème place des Lionceaux (entraineur)

Louga, 21 juil (APS) - L’entraineur de l’équipe nationale masculine de basket des U19, Madiène Fall, a tiré, samedi à Louga, un bilan positif de la participation du Sénégal au mondial de la discipline jouée en Grèce (29 juin-7 juillet), en dépit de sa 15ème place dans le classement à l’issue de la compétition.
 
‘’Nous avons gagné contre la Chine et nous avons pris la 15ème place sur 16 équipes. En 2013, nous étions derniers et pour cette édition, nous avons gagné une place de plus, il faut s’en féliciter’’, a-t-il dit lors d’un entretien avec la presse.
 
‘’Nous avons fait un long voyage. Nous avons quitté Las palmas [Espagne], vers Casablanca [Maroc] puis Istanbul [Turquie] pour arriver à Athènes [Grèce] le vendredi et jouer notre premier match le samedi contre la Lituanie. Nous étions fatigués’’, a-t-il reconnu.
 
Seize équipes ont participé au mondial de basket. Le Sénégal était logé dans le groupe A avec la Lituanie, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis. 
 
Les Lionceaux ont perdu leurs trois matchs de groupe contre la Lituanie (52-76), les USA (58-87) et la Nouvelle-Zélande (66-64). En huitième de finale, ils se sont inclinés face au Canada (79-90).
 
 En quart de finale, les U19 ont enregistré une nouvelle défaite face au pays organisateur, la Grèce (97-102), ainsi qu’en demi-finale contre la Nouvelle-Zélande, qui les avait battus en match de poule (87-71).
 
Les joueurs de Madiène Fall ont remporté (73-90) leur premier match contre la Chine lors de la dernière journée. Ils ont terminé 15ème sur 16 équipes.
 
Le coach des U19 estime qu’‘’au niveau de la qualité’’ de jeu, ses joueurs avaient le niveau de cette coupe du monde. ‘’Aucune équipe ne nous a dépassé ni sur le plan tactique ni technique. Mais vers la fin, ils [les joueurs] échouent sur des détails’’, a-t-il relevé.
 
Il affirme que le Sénégal ne pouvait pas espérer grand-chose lorsqu’il participe à une compétition mondiale avec seulement 15 jours de préparation. 
 
‘’Les autres équipes se sont préparées sur plusieurs mois’’, a-t-il souligné, précisant que son équipe était allée en Grèce pour apprendre. ‘’Nous avons appris et la leçon a été retenue’’, a-t-il ajouté. 

SK/ASG