Les congolaises sont des adversaires dont il faudra se méfier (Sélectionneur)
APS
AFRIQUE-BASKET

Les congolaises sont des adversaires dont il faudra se méfier (Sélectionneur)

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Ka+++

Bamako (Mali), 20 août (APS) - L’équipe féminine congolaise de basket est un adversaire "très physique" avec de "grandes joueuses" dont il faudra "se méfier" a souligné, samedi à Bamako (Mali), le sélectionneur des Lionnes de basket-ball, Moustapha Gaye.
 
"Dès demain, nous allons jouer contre le Congo qui a tenu le Nigéria sur trois quart temps. Il faudra se méfier de cette équipe", a dit Moustapha Gaye, en conférence de presse.
 
Selon lui, "le Congo est un adversaire très physique, de grandes tailles et grandes joueuses".
 
"Il faut un basket totalement différent de celui joué contre le Mozambique battu, samedi par le Sénégal (76-67). Nous allons être confronté à deux types de jeu en 24h et c’est à nous de trouver les arguments pour être présents", a-t-il fait savoir.
 
Interpellé sur leur statut de championnes d’Afrique en titre, Moustapha Gaye a précisé que le "titre n’est pas, pour le moment, dans la ligne de mire" et qu’il faut "prendre match après match puis voir ce que ça va donner".
 
Par rapport à l’état de santé de la meneuse Fatou Dieng qui n’a pas encore démarré la compétition, l’entraîneur des Lionnes a laissé entendre que "les médecins ont donné le feu vert, mais qu’il a préféré la laisser être mieux en jambe" pour les prochains matchs.
 
"C’est moi qui ne veux pas prendre de risque. Elle va jouer parce que c’est une excellente joueuse et se priver d’elle est handicapant", a-t-il dit, tout en magnifiant le rôle que joue Ndèye Sène à ce poste.
 
"Elle fait de très bonnes choses. Je suis exigeant avec elle parce que ce n’est pas une meneuse de métier, mais je lui demande de faire le boulot", a expliqué Moustapha Gaye qui a appris que l’absence d’Aminata Fall est due à un problème de santé.
 
Les Lionnes du basket ont remporté samedi à Bamako leur deuxième match contre la Mozambique (67-76). Les filles de Moustapha Gaye ont fait une bonne première mi-temps. Dans les deux derniers quart temps, les joueuses ont livré une tout autre rencontre marquée par beaucoup de maladresses et d’incompréhensions.
 
Lors de leur premier match, elles avaient largement dominé la Guinée (105-39) en match d’ouverture de l’Afrobasket 2017 (Bamako, 18-27 août). 
 
Dimanche, les protégées de Moustapha Gaye vont jouer leur troisième match à 16h 15 heure locale contre la République démocratique du Congo battue par le Nigéria (84-47).
 
Le Sénégal, champion d’Afrique en titre, est logé dans la poule B de l’Afro basket 2017, en compagnie notamment du Mozambique, du Nigéria, de l’Egypte et du Congo.

L’édition 2017 de l’Afrobasket dames, ouverte vendredi, se poursuit jusqu’au 27 août dans la capitale malienne.
 
 
 
 
 
 
 
 

SK/PON