Co-organisation Afrobasket 2017 : Matar Ba convaincu par les arguments de la FIBA
APS
AFRIQUE-BASKET-COMPETITION

Co-organisation Afrobasket 2017 : Matar Ba convaincu par les arguments de la FIBA


Dakar, 7 juil (APS) – Le ministère des Sports est dans de bonnes conditions pour défendre le dossier de la co-organisation, avec la Tunisie, de l’Afrobasket masculin 2017 à la Primature où la décision finale sera prise, a appris l’APS.

"Nous avons eu une rencontre très fructueuse avec le président de FIBA/ Afrique (Hamane Niang) et nous avons été convaincus par leurs arguments", a déclaré Matar Ba dans un entretien exclusif.

"Nos services vont travailler sur le dossier et le transmettre mais je peux vous assurer qu’on est en phase et ça ne coûtera pas les yeux de la tête au Sénégal", a insisté le ministre des Sports, qui a reçu vendredi en audience le président de la FIBA/Afrique, le Malien Hamane Niang.
 
Le ministre des Sports a indiqué que le budget prévisionnel ne devrait pas dépasser 200 millions de francs CFA. Selon lui, "la FIBA/Afrique est d’accord pour la tenue des compétitions à Marius Ndiaye dont la réfection’’ était prévue par [son] département. 
 
"Mieux, a ajouté Matar Ba, notre pays a toujours défendu les intérêts de notre continent et sur le plan diplomatique, c’est très important que nous continuons à jouer notre partition."
 
"Sur le plan sportif également, il est important que nos basketteurs comme Gorgui Sy Dieng, aient l’occasion de se produire devant leur public", a-t-il-dit, indiquant que le Sénégal n’abritera qu’une partie de l’Afrobasket.
 
A en croire le ministre des Sports, "les dépenses ne seront pas extraordinaires". "Et, nous n’aurons pas une délégation pléthorique de la FIBA/Afrique à prendre en charge", a poursuivi M. Ba, relevant que rien ne sera imposé au Sénégal.
 
"Mais nous estimons qu’il est de notre devoir de pouvoir dépanner quand une situation comme celle-là se pose", a-t-il par ailleurs fait observer, précisant que le Sénégal n’abritera que deux poules lors du premier tour.
 
Après le désistement du Congo à organiser la compétition continentale pour des raisons financières, la FIBA/Afrique avait choisi l’Angola. Mais des raisons liées à l’organisation des élections législatives dans ce pays ont poussé l’instance du basket-ball continental à jeter son dévolu sur le Sénégal et la Tunisie. 

SD/ASB/OID