Basket :
APS
SENEGAL-BASKET

Basket : "La CRBS n’est pas une instance parallèle à la fédération de basket" (membre)

Louga, 19 août (APS) - La Convergence pour le renouveau du basket sénégalais (CRBS) n’est pas une instance parallèle à la Fédération sénégalaise de basket, mais un regroupement d’acteurs mettant en commun leurs efforts pour faire avancer le basket-ball, a assuré, mercredi, le président de l’Excellence basket club de Louga, Amadou Dieng.
 
En tant que membre de ce regroupement créé récemment par des acteurs de la discipline, il a précisé que l’idée de le mettre sur pied était "née d’une situation inconfortables que les équipes des régions ont vécu lors d’un tournoi de montée en première division à Dakar".
 
C’est sur la base de ce constat que les ligues ont été réunies, "pour discuter de la situation du basket et de comment faire évoluer les choses", a-t-il expliqué dans un entretien avec l’APS.
 
Le président de la Fédération sénégalaise de basket-ball, Babacar Ndiaye, a exprimé son désaccord au sujet de la création d’un tel mouvement et prévenu que l’instance dirigeante "n’acceptera plus qu’une équipe fasse partie de cette structure parallèle".
 
Mais pour Amadou Dieng, la convergence n’est pas une structure au même titre que la fédération, car elle n’a "ni bureau, ni identité, ni statut, ni rien". 
 
En fait, elle réunit des gens qui ont choisi de mettre leurs efforts au service du basket pour "se retrouver et donner des idées", tout en souhaitant que la discipline "aille de l’avant", a-t-il fait valoir.
 
"Le président de la Fédération a menacé pour dire que tout club qui y participerait serait exclu. A partir de ce moment, nous avons décidé, avec notre club Excellence, de continuer à visage découvert", a-t-il soutenu.

Il a annoncé que son équipe va ainsi "accueillir, samedi, la première rencontre de cette convergence à Louga".
 
"Si tout cela est dérangeant, nous n’y comprenons plus rien. Nous sommes dans une démocratie et les gens sont libres de donner leurs avis", a-t-il ajouté.
 
Le président de la ligue régionale de basket-ball de Louga, Alé Fall, affirme pour sa part que sa structure se "démarque de cette réunion". Selon lui, "la majorité des clubs de la région de Louga" n’adhère pas à cette initiative.
 
"Si la bonne marche de notre sport favori est leur motivation, ces questions doivent être discutées dans les instances du basket-ball, en l’occurrence les ligues, les districts et la fédération. Cette convergence tente de zapper le travail de la Fédération à une année de l’élection", a-t-il accusé.

SK/ASG/BK