Afrobasket 2017 : Serigne Mboup souhaite que le Sénégal puisse dépanner
APS
AFRIQUE-BASKET-ORGANISATION

Afrobasket 2017 : Serigne Mboup souhaite que le Sénégal puisse dépanner

Dakar, 6 juil (APS) - Le Sénégal doit pouvoir être en position de dépanner en acceptant, avec la Tunisie, la co-organisation de l’Afrobasket 2017, a déclaré l’ancien président du comité de normalisation de la Fédération sénégalaise de basket (FSB), Serigne Mboup.
 
"Le Sénégal est un grand pays de basket, une discipline très suivie dans notre pays qui a aussi joué un grand rôle sur le plan de la diplomatie, et quand une difficulté se pose, il doit continuer à jouer son rôle", a-t-il déclaré sur la Radio futurs médias (RFM, privée). 
 
"SI la FIBA Afrique trouve un accord avec la Fédération et le ministère des Sports au sujet du cahier des charges, je ne vois pas pourquoi le Sénégal ne doit pas organiser cet événement", a rappelé l’ancien président du comité de normalisation de la FSB. 
 
Cette structure transitoire avait été mise en place en novembre 2013, en remplacement de l’ancienne équipe de la FSB emportée par une affaire de fraude sur l’âge en compétitions continentales de jeunes. 
 
Selon Serigne Mboup, la co-organisation de cette compétition par le Sénégal "serait un signal fort" envoyé à l’Afrique dans la perspective des prochains Afrobasket féminin et masculin à Dakar. 
 
Serigne Mboup a laissé entendre que l’accord entre la Fiba Afrique et les autorités sénégalaises doit porter principalement sur la réfection du stadium Marius Ndiaye dont la toiture et le parquet ne payent plus de mine. 
 
"On doit voir le coût et la faisabilité d’un tel tournoi", a-t-il dit, insistant sur les avantages que le Sénégal peut tirer dans l’organisation d’un tel tournoi.
 
Après les désistements successifs du Congo (pour raisons économiques) et de l’Angola qui doit organiser des élections législatives au cours de la période arrêtée pour l’Afrobasket 2017, l’instance dirigeante du basket africain s’est rabattue sur la Tunisie et le Sénégal pour l’organisation de la compétition continentale en septembre. 
 
Le Sénégal n’abritera que les matchs de deux poules lors du premier tour, tandis que la Tunisie sera chargée d’accueillir les deux autres poules mais aussi les matchs des quarts, demi-finale ainsi que la finale du tournoi. 
 
Le ministre des Sports, Matar Ba, avait reçu des mains du président de la Fédération sénégalaise de basket, mardi dernier, le cahier des charges portant sur l’organisation de la compétition. 
 
Il revient au Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne de donner la décision finale du Sénégal quant à cette requête de la Fiba Afrique dont le président, le Malien Mahamane Niang, est attendu à Dakar selon des médias locaux. 
 
SD/BK