Vers l’érection d’un centre de développement de l’athlétisme à Abidjan (médias)
APS
AFRIQUE-ATHLETISME-INFRASTRUCTURE

Vers l’érection d’un centre de développement de l’athlétisme à Abidjan (médias)

Dakar, 13 oct (APS) – Un Centre de développement de l’athlétisme africain (AADC) sera érigé dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, dans le cadre d’un partenariat entre la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) et la Fédération ivoirienne gérant la première discipline olympique, a appris l’APS de sources médiatiques.

L’autre partie prenante de cette convention de partenariat est l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) d’Abidjan, qui va abriter les locaux du futur centre conçu sur le modèle de celui basé à Dakar.

Dans le cadre de la signature de cet accord ce jeudi, le président de la CAA, le Camerounais Hamad Kalkba Malboum et le directeur général de l’instance dirigeante de l’athlétisme africain, le Sénégalais Lamine Faty, séjournent actuellement à Abidjan.

Le président Kalkaba a été reçu ce mercredi en audience par le ministre ivoirien des Sports, Paulin Claude Danho, indiquent les mêmes sources.

La Côte d’Ivoire est actuellement l’une des plus grandes forces du sprint africain avec Marie José Ta Lou, finaliste aux 100 et 200m aux Jeux olympiques de Tokyo (Japon) en août dernier et Murielle Ahouré, double vice-championne du monde du 100m et 200m à Moscou, en 2013.

Dans le sprint masculin, l’athlétisme ivoirien peut compter sur Arthur Cissé Gue, actuellement l’un des meilleurs sprinters africains.

Les athlètes Ta Lou et Arthur Cissé sont coachés par leur compatriote Anthony Koffi, qui a entraîné la Botswanaise Amantle Montsho, championne du monde du 400m en 2011, à Daegu (Corée du Sud).

SD/ASG/MD