Sangoné Kandji compte sur elle-même pour la motivation
APS
SENEGAL-ATHLETISME-AMBITIONS

Sangoné Kandji compte sur elle-même pour la motivation

Dakar, 11 juil (APS) – Sangoné Kandji, meilleure athlète des Championnats nationaux 2017 du Sénégal, avec deux titres à la longueur et au triple saut, a fait part, dans un entretien avec l’APS, des difficultés de pouvoir compter sur les autres pour se donner de la motivation, en raison de la faiblesse de la concurrence sur les sauts horizontaux.

 
"C’est vraiment difficile. Il faut travailler avec soi-même pour faire de la self-motivation, pour y arriver", a dit l’athlète sénégalaise, auteure de nombreuses bonnes performances sur les sauts horizontaux (saut en longueur et triple saut).
 
Vainqueur du concours de triple saut des Jeux islamiques, en mai dernier, avec un bond de 13m 05, elle a terminé première, quelques semaines plus tard, au concours de saut en longueur du meeting international de Bamako (Mali), avec 5m 93.
 
La jeune athlète restée sur cette lancée, avec ses victoires en longueur et au triple saut, le weekend dernier, aux Championnats nationaux du Sénégal, dit avoir déjà "en ligne de mire les Jeux de la Francophonie" prévus du 20 au 30 juillet, à Abidjan.
 
"C’est un objectif. Et nous allons continuer à bosser pour décrocher la médaille d’or", a-t-elle dit, appelant les autorités à soutenir les athlètes.
 
"L’athlétisme est une discipline qui demande beaucoup de sacrifices. Nous demandons aux autorités de nous apporter leur concours", affirme-t-elle, espérant avoir fait une bonne préparation pour les Jeux de la Francophonie.
 
Sangoné Kandji souligne que cette compétition prévue en terre ivoirienne sera la deuxième grande rencontre internationale à laquelle elle va participer. 
 
Elle rappelle avoir passé de "bons moments" aux Jeux islamiques, dans la capitale de l’Azerbaïdjan.
 
"J’étais vraiment fière d’avoir pu rapporter cette médaille d’or à la délégation sénégalaise", se réjouit Kandji.
 
"La préparation a été difficile et très longue, mais j’ai serré les dents", se souvient-elle, affirmant préparer aussi les prochains Championnats d’Afrique d’athlétisme prévus en 2018.

SD/ESF