Présidence FSA : les championnats nationaux transformés en plateau de campagne
APS
SENEGAL-ATHLETISME

Présidence FSA : les championnats nationaux transformés en plateau de campagne

Dakar, 11 juil (APS) – Les derniers championnats nationaux d’athlétisme ont servi de plateau de campagne pour l’élection à la présidence de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA) prévue en décembre prochain, a constaté l’APS.
 
Le premier vice-président de l’actuel bureau, Sara Oualy, a pris les devants en éditant une plaquette et en habillant ses supporters pour afficher sa candidature à la succession de Momar Mbaye à la présidence de la FSA.
 
Oualy, également président de la section d’athlétisme de l’AS Douanes, livre sur un dépliant son "diagnostic et proposition de solutions à l’insuffisance de résultats national et international" et des informations sur les records nationaux en athlétisme.
 
Ses partisans se promènent sur la main courante en arborant des tee-shirts bleus sur lesquels on pouvait lire : "avec Sara Oualy".
 
Pour sa part, El Hadj Amadou Dia Ba, médaillé d’argent aux Jeux olympiques en 1988 et à qui l’on prête l’intention de briguer la présidence de la FSA, a été plus discret.
 
Il est resté sur la main courante durant les journées de la compétition, même s’il n’a pas distribué des dépliants comme son adversaire.
 
Dia Ba qui est par ailleurs, directeur du Centre régional de développement de la Fédération internationale d’athlétisme (CRD/IAAF) a offert des trophées et autres biens de consommation (boissons) au Comité d’organisation.
 
Selon un des proches qui se plaignait "de la campagne de la partie adverse sur le lieu de la compétition, il avait prévu d’habiller des officiels techniques comme il l’avait fait pour les hôtesses".
 
"Mais le Comité d’organisation n’en a pas voulu", a indiqué ce dirigeant supporter du seul médaillé olympique du sport sénégalais qui n’a pas encore déclaré officiellement sa candidature.
 
Concernant ces championnats qui ont eu lieu devant une foule très clairsemée, les favoris Moulaye Sonko (100m), Mamadou Guèye et Sangoné Kandji sur les sauts horizontaux se sont imposés.
 
Le pensionnaire de l’ASFA (Association sportive des forces armées) a réalisé un temps de 10s 1 tandis que Mamadou Guèye a réussi un bond de 7m 80 à la longueur et 16m 26 au triple.
 
Chez les dames, Sangoné Kandji s’est imposée avec 6m 09 à la longueur et 12m 74 au triple saut.

SD/ASB