Les athlètes doivent viser les finales (ancien DTN)
APS
SENEGAL-ATHLETISME-SELECTION-REACTIONS

Les athlètes doivent viser les finales (ancien DTN)

Dakar, 25 juil (APS) – Les athlètes sénégalais doivent viser les finales lors des prochains championnats d’Afrique, prévus à partir du premier août prochain à Asaba (Nigeria), au vu de la qualité de la concurrence et du niveau actuel de la discipline qui est en phase de reconstruction au Sénégal, a analysé l’ancien directeur technique national, Amadou Diaw.
 


’’Nous devons être réalistes, la sélection actuelle est faite de juniors et d’espoirs qui vont aller découvrir le haut niveau", a expliqué l’ancien DTN, soulignant que l’objectif est de faire partie des finalistes des épreuves.


"Et à ce niveau, je pense surtout au relais masculin aux 4X100m et 4X400m", a précisé M. Diaw, par ailleurs vice-président de l’instance dirigeante de l’athlétisme.


Et en plus de la qualité de la sélection nationale, l’ancien DTN évoque le niveau de concurrence des championnats (1er au 5 août) qui seront de niveau mondial.


"En sprint, avec les Ivoiriennes Ahouré et Ta Lou, on aura les meilleures spécialistes du monde, c’est le même cas de figure au niveau des 100m haies", a-t-il dit, rappelant que ces championnats sont qualificatifs pour la coupe du monde d’athlétisme prévus les 8 et 9 septembre à Ostrava (République tchèque).


"Les athlètes vont se battre pour prendre part à cette coupe du monde qui en plus du prestige de pouvoir représenter le continent, sont bien dotés en moyens financiers par l’IAAF (Fédération internationale d’athlétisme)", a rappelé Amadou Diaw.

Selon lui, l’Afrique du Sud, le Botswana et le Nigeria qui va concourir à domicile, auront des représentants de niveau mondial.


La coupe du monde d’athlétisme met aux prises les athlètes des quatre équipes continentales, à savoir l’Afrique du Sud, l’Amérique, l’Europe et l’Asie-Océanie qui forment une seule sélection.


SD/OID