Le Sénégal reste à sa place d’invité
APS
SENEGAL-JO-ATHLETISME-BILAN

Le Sénégal reste à sa place d’invité

De l’envoyé spécial de l’APS : Ahmadou Bamba Kassé 
 
Rio de Janeiro (Brésil), 15 août (APS) - L’athlétisme sénégalais a fait un tour à l’édition 2016 des Jeux olympiques puis s’en est allé, confortant de nombreux analystes selon lesquels le Sénégal ne pouvait s’attendre à mieux au regard des performances individuelles de ses athlètes mais surtout de leur statut d’invités à ces JO de Rio (5-21 août).
 
Amy Sène, triple championne d’Afrique et détentrice du titre continental au lancer de marteau, aurait juste pu prétendre à une participation en finale de sa discipline, au regard de son record personnel de 69m70, si elle l’avait réédité à Rio.
 
Malheureusement, avec 64 m 83, soit 5 mètres de moins que ce record, la reine africaine du lancer de marteau ne pouvait faire qu’un tour à Rio. 
 
Sa série n’a d’ailleurs enregistré que deux qualifiées, à savoir la Polonaise Anita Wlodarczyk (76,93 m) et la Vénézuélienne Roza Rodriguez, qui a réalisé un jet de 72 m 41, des statistiques très éloignées des performances de l’athlète sénégalaise qui ne pouvait raisonnablement atteindre son rêve de finale olympique. 
 
Amadou Ndiaye, l’autre athlète sénégalais en lice à Rio, ne pouvait non plus rêver mieux que de faits de course pour espérer atteindre une demi-finale olympique, objectif que lui avait fixé par son président de fédération. 
 
Avec le temps qu’il a réalisé lors des séries (49 sec 91), il s’est est classé à la 33e place au général sur 47 athlètes après les 6 séries disputées lundi matin à Rio. 
 
L’athlète sénégalais demeure loin des meilleurs temps et devra gagner au moins deux secondes ou plus d’ici les prochains JO pour espérer intégrer "la cour des grands’’, l’ambition que nourrissent pour lui les responsables de l’athlétisme sénégalais.
 

ABK/BK