La réfection du stade Iba Mar Diop est fondamentale pour la relance de l’athlétisme (dirigeant)
APS
SENEGAL-ATHLETISME-INFRASTRUCTURE

La réfection du stade Iba Mar Diop est fondamentale pour la relance de l’athlétisme (dirigeant)


Dakar, 9 fév (APS) – La relance de l’athlétisme sénégalais qui traverse "une mauvaise passe" passe par la réfection de la piste du stade Iba Mar Diop a souligné, jeudi, le président de la Ligue de Dakar d’athlétisme, El Hadj Bara Thiam dans un entretien exclusif avec l’APS.

 


"Sans Iba Mar Diop et sa piste, il y a un risque qu’on tourne en rond parce que le vivier de l’athlétisme se trouve dans les quartiers environnants" a expliqué le président de la ligue régionale de Dakar qui a débuté ses compétitions, le week-end dernier.


"Rappelez-vous que nos grands champions ont habité dans cette zone" a-t-il soutenu, évoquant El Hadj Amadou Dia Ba médaillé d’argent aux Jeux olympiques à Séoul en 1988.


En plus de sa situation géographique, la configuration de ce stade de petite capacité va faciliter la tenue de manifestations, a-t-il ajouté. Il a estimé que c’est la meilleure manière d’intéresser les sponsors et les annonceurs.


"A cause de l’état défectueux de la piste d’Iba Mar Diop, l’athlétisme est délocalisé au stade Léopold Sédar Senghor difficile d’accès mais aussi et surtout difficile à remplir" a dit El hadji Bara Thiam qui a rappelé que le ministère des Sports s’était engagé à refaire cette piste.


"La massification de la discipline et la recherche de moyens additionnels à travers les sponsors et les partenaires seront réglées par la réfection de la piste Iba Mar Diop" a assuré le président de la Ligue qui ambitionne d’enrôler plus de 1000 licenciés.


"Nous avons atteint le chiffre de 1000 licenciés et il faut travailler pour dépasser ce chiffre et pousser à la création de nouveaux clubs d’athlétisme", a-t-il dit, soulignant que c’est tout à fait possible avec l’engouement autour des courses sur route.


"Mais nous sommes convaincus que sans la réfection de la piste d’Iba Mar Diop, la relance de la discipline peinera à se faire ressentir", a-t-il insisté.


SD/PON