La Confédération africaine d’athlétisme lance ses nouveaux centres de développement
APS
AFRIQUE-ATHLETISME-REFORMES

La Confédération africaine d’athlétisme lance ses nouveaux centres de développement


Dakar, 6 avr (APS) – Les centres de développement d’athlétisme qui ont été mis en place par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) sur le continent africain ont été placés sous la tutelle de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA), a annoncé dans un entretien avec les médias, le directeur général de la structure continentale, Lamine Faty.

 


"Nous avons lancé une nouvelle stratégie de développement qui prend en compte les dimensions formation et entraînement sous l’appellation de Centres africains de développement de l’athlétisme (CAAD)" a expliqué le DG de la CAA qui s’entretenait avec des médias locaux.


C’est dans cette optique, le CIAD (Centre international d’athlétisme de Dakar) et le CRD (Centre régional de développement) ont été fondus en une seule entité confiée à El Hadj Amadou Dia, ancien directeur du CRD, a ajouté le directeur général de l’instance dirigeante de l’athlétisme continental.


Les fonctions dévolues aux deux structures, c’est-à-dire la formation des techniciens et l’encadrement des athlètes seront regroupées dans les nouvelles entités mises en place et dont le fonctionnement est effectif depuis le 1er avril dernier, a ajouté M. Faty.


Quant à l’ancien directeur du CIAD, Raphael Agopomé, il a été nommé à la tête de la structure érigée à Lomé (Togo).


En plus des centres de Dakar et de Lomé, le DG de la CAA a cité l’érection des mêmes entités au Caire (Egypte), à Nairobi (Kenya), à Port-Harcourt (Nigeria).


Sur les modalités d’admission des athlètes, il a évoqué des critères purement sportifs soumis à une commission d’évaluation pour l’entrée mais aussi le séjour des pensionnaires dans les centres.


SD/PON