Les dirigeants invités ‘’à faire des efforts dans l’organisation’’ des compétitions
APS
AFRIQUE-ATHLETISME-PERSPECTIVE

Les dirigeants invités ‘’à faire des efforts dans l’organisation’’ des compétitions


Asaba, 2 août (APS) – L’ivoirienne Marie José Ta Lou, championne d’Afrique du 100m ce jeudi à Asaba, a invité les dirigeants de l’athlétisme africain ‘’à faire des efforts dans l’organisation des compétitions pour avoir les meilleurs Africains de la discipline’’.



‘’C’est difficile de faire des compétitions dans ces conditions, nous avons toutes les volontés du monde, mais nous avons besoin du minimum’’, a dit la nouvelle championne avec un chrono de 11s 15.

Les 21-èmes championnats d’Afrique seniors d’athlétisme qui ont démarré mercredi, ont été caractérisés par de grands cafouillages, notamment dans le transfert des athlètes de Lagos à Asaba, lieu des compétitions. Les difficultés ont été telles que le Comité d’organisaton a décalé d’une demi journée le démarrage des compétitions.


L’ancienne pensionnaire du Centre international d’athlétisme de Dakar (CIAD) qui a mis l’accent sur le titre, explique ‘’avoir mis son ego de côté pour pouvoir courir’’.


‘’Nous voulons aussi représenter les couleurs du continent à la coupe du monde’’, a plaidé la championne qui avait menacé de ne pas courir avant de revenir à de meilleurs sentiments.


‘’Mais, il faut que tout le monde fasse des efforts’’, a dit celle qui domine actuellement le sprint mondial à travers la Diamond League de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).


Interrogé avant la finale de sa protégée, Anthony Koffi, son entraîneur, a déploré aussi les difficultés, soulignant toutefois qu’il n’est pas question de boycotter les compétitions africaines. 


‘’Je leur offre les exemples de la Mozambicaine Maria Mutola et du Namibien Frankie Fredericks qui, malgré les difficultés, ont toujours été là’’, a dit l’ancien directeur technique du CIAD qui est installé à Abidjan depuis la saison dernière.

SD/OID/ASG