Diagna Ndiaye fustige la sortie d’Hortense Diédhiou
APS
SENEGAL-JO-JUDO-REACTION

Diagna Ndiaye fustige la sortie d’Hortense Diédhiou

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Ahmadou Bamba Kassé+++

Rio (Brésil), 11 août (APS) - Le président du Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS) et membre du CIO, Mamadou Diagna Ndiaye a fustigé , jeudi à Rio (Brésil), le comportement de Hortense Diédhiou qui a, selon lui, "violé un principe de la charte olympique en critiquant son pays de l’étranger".

"Il y a un principe dans la charte olympique. On ne critique pas son pays à l’étranger. On ne règle pas ses comptes en fin de carrière à l’étranger" a dit Diagna Ndiaye, visiblement très remonté contre la sortie médiatique de la judokate sénégalaise qui a critiqué la politique sportive du Sénégal.

"C’est sans doute une grande combattante même si elle ne nous a jamais amené de médaille (olympique), mais il faut garder un niveau de vraisemblance dans toute chose" a souligné Diagna Ndiaye.

Le président du CNOSS a souligné que "l’Etat du Sénégal a fait tout ce qui devait l’être pour que la judokate puisse venir à Rio défendre ses chances".

"Vous le savez aussi bien que moi : la talentueuse Hortense a été repêchée, elle n’a pas été qualifiée" a rappelé Mamadou Diagna Ndiaye, soulignant ne pas "entrer dans une polémique mais récuse le comportement de la judokate".

"Que l’on veuille être reçu par le président de la République, c’est une bonne chose, qu’on veuille qu’il vous offre une maison c’est bien mais qu’on le fasse par presse interposée, qu’on critique son pouvoir discrétionnaire de donner des maisons à des championnes d’Afrique d’une autre discipline, je trouve ça déplacé" a ajouté le président du CNOSS.

M. Ndiaye a souligné "avoir été outré" de voir ses collègues l’interpeller sur la sortie d’Hortense Diédhiou.

Pour lui, "lorsqu’on a été porte drapeau du Sénégal aux JO de Londres, il y a un comportement à avoir surtout lorsqu’on a été battu par Ipon",

Le président du CNOSS a aussi renseigné que "la demande de Hortense de faire venir son mari n’ayant pas reçu d’assentiment de la part du Sénégal ne justifie pas ses propos tenus contre les autorités sportives sénégalaises".

"Vous connaissez Usain Bolt. Eh bien lorsqu’il veut que son entraîneur soit avec lui, il paie ! Hortense, on lui a donné 10 millions elle dit les avoir donné à sa mère, mais c’est bien sauf que si elle veut avoir son mari à ses côtés, elle n’à qu’à payer elle même" s’est emporté Mamadou Diagna Ndiaye qui demande un "ndeup collectif pour se dire les vérités" dans le monde du sport.

ABK/PON