Le Covid-19 ralentit la sprinteuse gambienne Gina Bass (Dia Ba)
APS
AFRIQUE-ATHLETISME-PERSPECTIVE

Le Covid-19 ralentit la sprinteuse gambienne Gina Bass (Dia Ba)

Dakar, 17 avr (APS) – La sprinteuse gambienne Gina Bass (100, 200m), actuellement dans une ‘’forme ascendante’’, fait partie des grandes victimes de la suspension des compétitions internationales, a affirmé Hadj Amadou Dia Ba, directeur du Centre africain de développement de l’athlétisme de Dakar, dont l’athlète est pensionnaire. 
 
‘’Pour la présente saison, nous nourrissons de grands espoirs à son sujet après sa 6-ème place aux derniers championnats à Doha, en septembre dernier, au 100m’’, a-t-il rappelé. Ba signale qu’elle a aussi réussi de grandes performances lors des derniers Jeux africains de Rabat (Maroc) avec une médaille d’argent au 100m (11s 13) et une médaille en or aux 200m (22s 76). 
 
La Gambienne de 25 ans avait entamé la saison 2019-2020 avec les mêmes standards en gagnant le 60m du meeting en salle de Liévin (Belgique), en février avec un temps de 7s 11. 
 
‘’C’est vraiment notre tête de file et on comptait beaucoup sur elle pour cette saison où il y avait les Championnats du monde en salle (mars) et les Jeux olympiques (juin) pour marquer des points’’, a expliqué le directeur du centre de Dakar, qui a démarré ses activités en 2019. 
 
Les deux compétitions phares, les Mondiaux en salle et les JO, ont été reportés à 2021. Mais en dépit de cet impair, Amadou Dia Ba se dit ‘’très optimiste’’ au sujet de l’athlète gambienne qui, selon lui, ‘’est en progrès constant’’. 
 
‘’Ce qui me fait plaisir à son sujet, c’est une battante et elle croit en ses capacités d’aller de l’avant’’, martèle le médaillé d’argent aux Jeux olympiques de Séoul, en 1988. A ce titre, elle constitue un bon exemple pour les autres pensionnaires du Centre, a ajouté Amadou Dia Ba, qui allie l’entraînement de ses pensionnaires à la formation des techniciens. 
 
‘’Mais nous allons faire contre mauvaise fortune bon corps et nous mettre à fond dans la lutte contre la pandémie. C’est actuellement le plus important et tout le monde doit mettre à terre ses ambitions personnelles’’, a-t-il suggéré. 
 
Amadou Dia Ba a offert mardi des denrées alimentaires aux jeunes athlètes pensionnaires des clubs de la Ligue d’athlétisme de Dakar.

’’C’est un moment de solidarité pour les amener à ne pas baisser les bras, car je sais que ce sont des moments difficiles pour eux, se préparer toute une année sans pour autant prendre part à des compétitions’’, a-t-il par ailleurs ajouté. 

SD/ASG/OID