La Fédération compte qualifier deux tireurs pour Tokyo 2020
APS
SENEGAL-MONDE-JUDO

La Fédération compte qualifier deux tireurs pour Tokyo 2020

Dakar, 1-er mars (APS) - La Fédération sénégalaise de judo et disciplines assimilées vise une double qualification aux Jeux olympiques 2020, ce qui doit passer par "une présence remarquable" lors des prochains Championnats d’Afrique prévus en avril prochain à Tunis, a dit son président Babacar Wade dans un entretien avec l’APS.

"Nous ambitionnons de placer deux tireurs aux JO 2020 qui auront lieu dans la capitale japonaise, la terre par excellence du judo", a-t-il déclaré à 48 h de la tenue des championnats nationaux de la discipline, à Thiès. 
 
La Fédération de judo, en attendant l’échéance de la capitale japonaise, se prépare aux prochains championnats d’Afrique, avec l’ambition de revenir avec une médaille d’or.
 
"Nous avons trois athlètes qui font partie des trois meilleurs de leur catégorie, et nous mettons tous les atouts de notre côté pour réussir ce pari", a assuré M. Wade, citant Mbagnick Ndiaye (+100 kg), Monica Sagana (+78 kg) et Saliou Ndiaye (-81 kg). 
 
"Détenteur d’une bourse olympique, Mbagnick Ndiaye doit être dirigé vers un centre d’excellence pour peaufiner sa préparation", et avec les moyens de la Fédération, les deux autres devraient aussi bénéficier d’une préparation à l’étranger, a-t-il ajouté. 
 
Le président de la Fédération sénégalaise de judo et disciplines assimilées a rappelé que l’année dernière, Saliou Ndiaye, pour sa part, avait "été dirigé dans un centre d’excellence en Hongrie".
 
Dans le cadre des qualifications pour les JO, la Fédération internationale de judo (FIJ) programme une quinzaine de compétitions qui permettraient aux athlètes de marquer des points. 
 
"Mais on n’a pas toujours les moyens de faire participer nos combattants à ces compétitions", a-t-il souligné, rappelant que pour les JO de 2016, le Sénégal était représenté par la seule Hortense Diédhiou (-57 kg). 
 
"Sans l’aide des autorités, il n’est pas possible de faire participer nos athlètes à ces joutes", a insisté Babacar Wade, selon qui les championnats nationaux prévus à Thiès seront par exemple "financés à 100 pour cent par la Fédération". 
 
"C’est un budget de cinq millions", a-t-il précisé, avant de signaler que le comité d’organisation de cette compétition table sur environ 130 combattants à ces joutes prévues ce samedi au stadium Lat Dior de Thiès. 
 

SD/BK