Elimination de trois athlètes sénégalais : Balla Dièye pas plus perturbé que cela
APS
SENEGAL-JO-DETERMINATION

Elimination de trois athlètes sénégalais : Balla Dièye pas plus perturbé que cela

De l’envoyé spécial de l’APS : Ahmadou Bamba Kassé
 
Rio de Janeiro (Brésil), 10 août (APS) - Le taekwondiste sénégalais Balla Dièye dit être focalisé sur ses objectifs et son sort propre, se refusant à se laisser aller au découragement, après l’élimination de trois athlètes sénégalais dès les premières journées de compétition à Rio, où se poursuit l’édition 2016 des Jeux olympiques (5-21 août).
 
"Moi, je me focalise sur ce qui m’amène ici, c’est à dire m’entraîner, me reposer et le jour J et aller combattre", a dit en réaction à l’élimination prématurée de trois athlètes sénégalais dans trois disciplines différentes (judo, escrime, canoë-kayak.
 
Le taekwondiste sénégalais, qui va combattre le 18 août prochain dans la catégorie des 68 kg, invite les athlètes qui ont perdu à ne pas trop culpabiliser. 
 
Il prépare son entrée en compétition, avec au menu quotidien un entraînement de deux heures et du repos, aidé de son entraîneur allemand, Boris Winkler. 
 
"Je m’entraîne avec mon coach tous les jours et je me repose. J’essaie de rester dans ma bulle pour que le jour J, je sois prêt pour défendre les couleurs de mon pays", a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS.
 
"Tous les jours, on fait une séance de 2 heures, après on se repose, parce qu’on n’est jamais prêt à 100% et il y a toujours de petits détails qu’il faut régler au jour le jour", a dit l’athlète sénégalais seul représentant sénégalais dans sa discipline.
 
Balla Dièye assure ne pas ne se laisser pas distraire par les mauvais résultats jusque là enregistrés par l’équipe sénégalaise à Rio, où l’athlète partage son appartement du village olympique avec deux compatriotes qui ont déjà perdu tout espoir de médaille. 
 
"Que ce soit Bourhis ou Bouzaïd, ils ont tout donné. Maintenant, c’est le sport qui reste comme ça’’, a ajouté celui qui participe aux premiers Jeux olympiques de sa carrière. 
 
"En sport individuel, il faut un perdant, donc il faut juste les encourager et les motiver", a ajouté Balla Dièye, selon qui les JO, "c’est une très grande compétition avec les meilleurs au monde, donc en faire partie signifie quelque chose".
 

ABK/BK