Une Confédération africaine de la presse sportive en gestation
APS
AFRIQUE-MEDIA-SPORTS

Une Confédération africaine de la presse sportive en gestation

+++ De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo +++

Casablanca, 30 jan (APS) – Des journalistes africains ont émis ce mardi à Casablanca (Maroc), l’idée de lancer une Confédération africaine de la presse sportive pour prendre en charge "leur propre destin".

"Le moins que l’on puisse dire, c’est que les associations internationales de presse font peu de cas de nos problèmes et de nos difficultés", a déclaré lors d’une rencontre l’Algérien Hedi Hamel, membre du Panel des experts médias de la Confédération africaine de football (CAF).

"Nous estimons que nous nous prenons en charge notamment dans le cadre de la formation des cadres", a expliqué le journaliste algérien qui avait à ses côtés, l’Ivoirien Ouattara Hegaud.

"Il est clair que nous avons voyagé pour prendre part aux congrès de l’AIPS en perdant de l’argent mais au finish, ça a servi à quoi", s’est interrogé l’ancien reporter du quotidien gouvernemental ivoirien, Fraternité Matin.

Membre du Panel des experts médias de la Confédération africaine de football (CAF), le Sénégalais Aliou Goloko a abondé dans le même sens, indiquant qu’il est temps que les journalistes africains écrivent leurs propres histoires.

"Nous avons des besoins, des contraintes que nous pouvons relever en nous unissant", a indiqué Goloko.

Le président de la CAF, le Malgache Ahmad qui est venu "saluer" les journalistes présents à cette rencontre, a dit toute sa disponibilité et celle de l’instance qu’il dirige à apporter son concours à la presse du continent.

"Je sais que les difficultés sont réelles", a-t-il rappelé, soulignant que la CAF est à l’écoute des propositions pouvant contribuer à l’amélioration des conditions de travail des journalistes.

"Nous savons que sans une grande presse, point de football", a-t-il dit avant de se retirer souhaitant plein succès aux journalistes.

Une trentaine de journalistes venus principalement pour couvrir le CHAN 2018 dont la 5-ème édition se déroule présentement au Maroc ont pris part à la rencontre qui s’est tenue en milieu de journée dans un grand hôtel de Casablanca.

Des tâches ont été confiées à des groupes de travail avant le lancement officiel de la structure prévue samedi à Casablanca.

SD/OID/ASB