Ngalla Sylla pour la fin des frontières entre le foot formel et le beach soccer
APS
SENEGAL-BEACHSOCCER-PERSPECTIVES

Ngalla Sylla pour la fin des frontières entre le foot formel et le beach soccer

Dakar, 6 juil (APS) – Le sélectionneur de l’équipe nationale de beach soccer, Ngalla Sylla, s’est dit favorable au décloisonnement de cette discipline qui peut être pratiquée par les footballeurs en pleine possession de leurs moyens physiques et techniques.
 
"Ce serait bien que nos footballeurs puissent allier les deux", a dit le technicien dans un entretien avec l’APS.
 
Il estime que "ce serait la meilleure manière de massifier la pratique de la discipline et d’apporter une cure de jouvence dans notre sélection nationale".
 
Dans un passé récent, ce sont les footballeurs retraités qui s’adonnaient au beach soccer, a rappelé l’ancien joueur de l’US Ouakam pour qui la donne doit changer.
 
"Les championnats de football de plage ont lieu dans notre pays à la fin de la saison de football formel", a-t-il rappelé, avant d’ajouter que compte tenu de cette situation, les jeunes footballeurs peuvent s’adonner aux deux formes de football.
 
S’il est vrai que les réussites sociales sont plus visibles dans le football à 11, le beach soccer commence à faire son trou, a-t-il rappelé.
 
Ngalla Sylla a donné en exemples le gardien des Lions du beach soccer, Seyni Ndiaye, et le défenseur Vieux Thioune qui ont signé récemment des contrats avec des clubs en Europe.
 
"La vie est tellement difficile dans notre pays qu’on ne doit cracher sur aucune opportunité", a-t-il affirmé, précisant que tous les pratiquants ne signeront pas de contrat professionnel.
 
"Donc, ce n’est pas mauvais d’avoir plusieurs cordes à son arc", a-t-il fait savoir, parlant de grande ouverture au beach soccer qui est considéré comme un sport ludique.
 
Selon lui, contrairement à une idée qui laisse supposer qu’il nécessite certaines installations, le beach soccer peut se pratiquer un peu partout, a-t-il dit, évoquant la mise en place d’un terrain dédié à cette discipline dans l’enceinte du centre Jules Bocandé de Toubab Dialaw.
 
Cela veut dire que même dans les localités où il n’y a pas de mer, on peut bien s’adonner au beach soccer, a précisé l’entraîneur du Sénégal, cinq fois champion d’Afrique de ce football spécifique.

SD/ASG/BK