Le beach soccer désormais vu comme
APS
SENEGAL-SPORTS-ANALYSE

Le beach soccer désormais vu comme "un moyen de promotion sociale"

Dakar, 28 nov (APS) – L’entraîneur de l’équipe nationale de beach soccer du Sénégal, Ngalla Sylla, dit se réjouir de "la grande motivation" de ses joueurs, qui reconnaissent maintenant que cette discipline sportive est "un moyen de promotion sociale’’.
 
"Oui, les regards ont changé, et la motivation avec. D’ailleurs, les clubs allemands, qui ont été très satisfaits des performances de nos internationaux dans leur championnat, ont promis de venir chercher de nouveaux renforts", a dit l’entraîneur des Lions du beach soccer à l’APS.
 
"Avec les transferts des internationaux Al Seyni Ndiaye et Vieux Saher Thioune en Allemagne et d’autres joueurs dans les pays du Golfe, on n’a plus besoin d’expliquer aux jeunes qu’ils peuvent valablement gagner leur vie avec cette forme de football", a ajouté Ngalla Sylla, ancien capitaine de la sélection du Sénégal, quatre fois champion d’Afrique.
 
L’équipe nationale de beach soccer va quitter Dakar dans la nuit de mercredi à jeudi, pour Casablanca, où elle prendra part à un stage comprenant deux matchs amicaux à jouer contre l’équipe nationale du Maroc.
 
"Nous allons peaufiner notre préparation dans ce pays, avant d’aller en Egypte, où aura lieu la compétition", a-t-il expliqué, parlant de la Coupe d’Afrique de beach soccer prévue du 9 au 14 décembre sur la station balnéaire de Charm el-Cheikh, en Egypte.
 
Le but visé par le Sénégal, champion d’Afrique en titre, est de se qualifier pour la phase finale de la Coupe du monde, au terme de la compétition continentale. "Et pour cela, il faut jouer la finale", a précisé Sylla, professeur d’éducation physique et sportive, ancien footballeur de l’US Ouakam. 
 
"Nous sommes détenteurs du trophée, mais nous voulons y aller match après match, parce que tout le monde travaille et progresse dans cette discipline, dans le continent", explique le sélectionneur du Sénégal.
 
Les Lions sont dans le groupe B, avec le Nigeria, la Libye et la Tanzanie.
 
La poule A est constituée de l’Egypte, hôte de la compétition, de la Côte d’Ivoire et de Madagascar.
 
Les Lions vont entamer la compétition, samedi 8 décembre, avec un match contre le Nigeria, qu’ils ont battu en finale de la Coupe d’Afrique 2016.


SD/ESF/BK