La représentation des sportifs hommes et femmes déséquilibrée dans les médias (inspectrice des sports)
APS
SENEGAL-SPORTS-GENRE-MEDIAS

La représentation des sportifs hommes et femmes déséquilibrée dans les médias (inspectrice des sports)

Thiès, 11 oct (APS) – La représentation des sportifs hommes et femmes dans les médias est loin d’être paritaire, a souligné vendredi l’inspectrice régionale des sports de Thiès, Marie-Pierre Ndiaye.

‘’La représentation des sportifs hommes et femmes dans les médias est loin d’être partiaire’’, a-t-elle déclaré au coup d’envoi d’une activité dédiée au leadership des filles dans le cadre de la Journée internationale de la jeune fille.

La manifestation organisée au CNEPS de Thiès entre dans le cadre d’un projet visant la promotion d’un leadership des filles à travers le football, mis en œuvre dans 20 établissements scolaires des communes de Notto, Ngoundiane, Tassette et Ndiéyène Sirakh.

‘’La représentation des sportifs hommes et femmes n’est pas paritaire dans les médias’’, a notamment insisté l’inspectrice des sports qui introduisait le thème ‘’la représentation des filles sportives dans les médias’’.

Citant un document du ministère de la Jeunesse qui ‘’date de longtemps’’, elle situe cette représentativité entre 20% et 25%.

Pour elle, même si les statistiques auraient pu évoluer entre temps, ‘’cette représentation est encore en deçà de ce qu’elle devrait être’’.

Elle estime que ‘’mis à part les Jeux Olympiques, les médias portent plus leur choix sur les sportifs hommes et sur les sports pratiqués majoritairement par des hommes’’. Ce qui pose une question d’équité dans l’accès des sportifs hommes et femmes aux médias.

L’inspectrice des sports déplore le fait que ‘’le public qui fait le beau spectacle est orienté par les médias’’, tout comme le fait que les sports féminins sont diffusés à des heures de faible audience.

Mme Ndiaye a invité les médias à donner plus de place aux sportives, à ‘’éviter les représentations stéréotypées, les images qui mettent trop l’accent sur la féminité’’. ‘’ ‘’La grâce, la beauté, oui, mais est-ce plus important que les performances ?’’, s’est-elle interrogée, plaidant pour une image de la femme sportive qui montre sa place ‘’sans déformation’’.

‘’Les médias sont des outils qui nous permettent d’atteindre nos objectifs, mais à condition qu’on y accède’’, a-t-elle dit.

Elle n’a pas manqué de relever la responsabilité des filles, qui devraient avoir confiance en elles-mêmes, se positionner en leaders et non en ‘’éternelle assistées’’ pour se frayer leur chemin. Elles doivent aussi, a-t-elle dit, cultiver le bon niveau de performance.

ADI/AKS