Kaffrine : Le maire de Médinatoul Salam 2 veut un mur de clôture pour le stade municipal
APS
SENEGAL-SPORTS-INFRASTRUCTURES

Kaffrine : Le maire de Médinatoul Salam 2 veut un mur de clôture pour le stade municipal

Médinatoul Salam 2 (Kaffrine), 28 déc (APS) – Moussa Alima Cissé, le maire de la commune de Médinatoul Salam 2, dans le département de Kaffrine, a appelé mercredi à doter le stade municipal d’un mur de clôture pour sécuriser la pratique du sport. 

‘’Nous réclamons auprès du ministre des Sports un mur de clôture pour notre stade municipal qui regroupe des milliers de jeunes à chaque match de football. Ce mur de clôture sera l’unique moyen pour éviter une certaine insécurité et permettra aux jeunes de développer le sport roi dans notre commune’’, a dit le maire de Médinatoul Salam 2.



Il s’exprimait, mercredi soir, au terme de la finale de football parrainée par le deuxième vice-président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Abdoulaye Seydou Sow.


Le parrain de cette finale a rassuré le maire, soulignant que cette doléance sera bientôt prise en charge par le ministre des Sports, Matar Bâ.


‘’Heureusement, au cours d’une discussion avec le ministre des Sports, Matar Bâ, il m’a demandé de confirmer qu’il fera le mur de clôture du stade municipal de Médinatoul Salam au cours de l’année 2018’’, a informé M. Sow.


‘’Nous avons constaté que des milliers de jeunes de Médinatoul Salam 2 sont sur un terrain vague. Ici, c’est l’insécurité qui pèse à chaque match de football. Cela génère des passions. Ces passions, si elles ne sont pas contrôlées, cela peut aboutir à des violences, parce qu’il n’y a pas de normes sécuritaires. Mais, tout cela sera bientôt géré par le ministre des Sports’’, a-t-il rassuré.


Abdoulaye Seydou Sow a appelé la jeunesse de son terroir à ’’l’unité, au travail’’ et à ’’assumer leurs devoirs et responsabilités’’ en attendant l’Etat du Sénégal.


‘’Nous avons la volonté d’aider les jeunes à vivre leur passion et de développer le football dans la région de Kaffrine. Il y a énormément de défis pour la région de Kaffrine qui est l’une des régions qui a le moins d’infrastructures, même s’il y a des choses qui commencent à y bouger’’, a-t-il conclu. 

MNF/OID/ASG