Ecole de judo : Abdoulaye Baldé disposé à octroyer un
APS
SENEGAL-SPORTS-INFRASTRUCTURES

Ecole de judo : Abdoulaye Baldé disposé à octroyer un "vaste terrain" à Hortense Diedhiou


Ziguinchor, 26 déc (APS) – Le maire de Ziguinchor (sud), Abdoulaye Baldé s’est dit disposé à octroyer un "vaste terrain" à la judokate sénégalaise Hortense Diédhiou qui projette de construire une école de Judo dans la capitale du sud, sa ville natale.


 


"La Mairie de Ziguinchor est dans les dispositions d’octroyer un vaste terrain à la championne Hortense Diédhiou pour la construction de son école de judo" a déclaré dimanche Abdoulaye Baldé.


 


Le maire de Ziguinchor prenait part à une activité des "72 heures de la jeunesse de la Casamance" organisée par l’Association Kassofor Sembé (L’Union fait la force, en langue Diola) sur initiative de la quadruple championne d’Afrique de judo. 


 


Cette activité parrainée par  Babacar  Ba, président de l’Alternative Citoyenne à Marseille et Antoinette Sagna, coordonnatrice d’un mouvement de soutien favorable à Abdoulaye Baldé a enregistré la présence des autorités administratives, des élus locaux, du lutteur Lac de Guiers, de religieux et divers autres notables.

Abdoulaye
 Baldé qui assiste pour la première fois aux activités des "72 heures de la jeunesse de la Casamance", a promis d’accompagner la championne dans ses actions envers la jeunesse de la Casamance.


 


Devant un parterre de jeunes, le parrain Babacar Ba a axé son intervention sur "la conviction en soi, le travail, le courage, la rigueur pour réussir dans la vie".


 


Au cours de ses activités, Hortense Diédhiou s’est notamment investie sur le social en offrant 510 matelas aux maisons d’arrêt et de correction (MAC) des départements de Bignona, Oussouye et Ziguinchor.


 


Elle a également offert du matériel médical à l’hôpital régional de Sédhiou, ainsi que 50 matelas et des denrées alimentaires à un volontaire s’occupant des malades mentaux dans la zone.


 


La dixième édition des "72 heures de la jeunesse de la Casamance" qui a pris fin dimanche a permis à son initiatrice et à ses partenaires de dérouler plusieurs activités. Il y avait au menu des conférences publiques sur "Sports et études" et des activités dans les domaines de l’éducation, de la santé, du sport et du social.


 


OC/MTN/PON