Ziguinchor : l’Etat travaille à faciliter le retour des populations déplacées (gouverneur)
APS
SENEGAL-SOCIETE

Ziguinchor : l’Etat travaille à faciliter le retour des populations déplacées (gouverneur)

Ziguinchor, 15 juil (APS) - L’Etat sénégalais travaille à favoriser le retour et l’intégration des populations déplacées dans leurs localités avec le retour progressif de la paix dans la partie sud du pays, a déclaré vendredi le gouverneur de la région de Ziguinchor, Al Hassan Sall.

‘‘Nous prenons à bras le corps ce phénomène de retour des populations déplacées du fait de la guerre dans cette partie du pays’’, a-t-il dit, en présidant un séminaire de formation de deux jours sur le thème ‘’Environnement et migration’’, organisé par l’APS et la Fondation Konrad Adenauer (FKA).

Selon M. Sall, l’administration territoriale fait ‘’tout pour favoriser le retour chez elles des populations déplacée. Et nous faisons en sorte que ces populations-là vivent et sentent leur sénégalalité 12 mois sur 12 et on y travaille’’. Il a relevé qu’‘’à la faveur du retour progressif de la paix", les populations "sont revenues là où elles résidaient.

‘’On note que par endroits les gens ne se sentent pas sénégalais à cent pour cent (…) mais c’est comme cela que ça se passe dans les localités frontalières’’, a fait remarquer Al Hassan Sall.

‘’Ce qu’il y a lieu de dire pour s’en réjouir, c’est que l’Etat a adopté une nouvelle posture pour marquer sa présence et sa permanence au niveau des localités se situant à la frontière’’, a poursuivi l’autorité administrative. Pour ce faire, ‘’l’Etat va faire en sorte qu’il y ait des infrastructures telles que des postes de santé, des écoles, des postes de gendarmeries, des antennes téléphoniques, des forages’’, a souligné M. Sall.

Il a plaidé pour le développement d’’’un réseau d’échange [afin] que les gens puissent avoir surplace ce dont ils ont besoin". Il a notamment cité les pistes, pour permettre l’accès à ces localités.

‘’A Touba Tranquille, dit-il, le poste de gendarmerie est ouvert. S’agissant des écoles, le marché est déjà lancé’’, a assuré le gouverneur de la région de Ziguinchor.

‘’En ce qui concerne les 25 forages en vue, on a choisi des localités au niveau de la frontière qui étaient dépourvues de réseau d’adduction d’eau et ce sont des forages multi-villages pouvant desservir plusieurs autres villages’’, a-t-il expliqué.

‘’Nous avons demandé à nos préfets et sous-préfets d’être mobiles, d’aller vers les populations à travers des tournées, de leur parler, qu’elles sentent qu’elles sont prises en compte par l’Etat’’, a-t-il confié.


Actuellement, ‘’il y a une mission du HCR (Haut-commissariat des refugiés) et du ministère de l’Intérieur qui sont à Ziguinchor pour rencontrer les retournés, afin de s’enquérir de leur situation, de leurs besoins aux fins de pouvoir les aider à rester chez elles’’, a-t-il signalé.

FD/ASG