Un colloque sur les médiations africaines dans la constitution de savoirs, à partir du 22 mars
APS
SENEGAL-UNIVERSITES-SOCIETE

Un colloque sur les médiations africaines dans la constitution de savoirs, à partir du 22 mars

Dakar, 20 mars (APS) - Le colloque portant sur "Médiations africaines dans la construction et la réappropriation d’un savoir ethnologique’’, prévu du 22 au 23 mars à l’initiative de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), devrait mettre davantage en exergue le rôle des intermédiaires africains dans la constitution de savoirs sur l’Afrique, a-t-on appris des organisateurs.
 
"L’Objectif de ce colloque est entre autres de mettre à la disposition du public, le rôle et l’importance des médiateurs ou intermédiaires africains dans la constitution de savoirs sur l’Afrique", a expliqué Maguèye Kassé, professeur titulaire de langues et civilisation germaniques à la Faculté des lettres et sciences humaines (FLSH) de l’UCAD.
 
Ce colloque prévu à l’UCAD 2, est organisé en partenariat avec l’Institut Frobenius de l’Université Goethe de Francfort (Allemagne). Il devrait enregistrer la participation de "plusieurs invités" en provenance des Etats-Unis, d’Europe, et de pays africains.
 
Le colloque va se baser sur une sélection de d’œuvres d’art rupestres du Frobenius Institut de Francfort, provenant essentiellement d’Afrique du Nord et Australe (Algérie, Libye et Egypte et Namibie, Zimbabwe, Afrique du Sud).
 
"Ces œuvres remontent jusqu’à 10.000 ans et au-delà, leur signification reste mystérieuse", a relevé Hélène Ivanov, post-doctorante du Frobenius Institut de Francfort.
 
"Elles mettent en lumières, à travers des photographies historiques, le rôle important et souvent méconnu des intermédiaires africains dans la constitution de savoirs sur l’Afrique", a-t-elle ajouté.
 
Ces intermédiaires représentent de "véritables passeurs de culture" sans lesquels, l’accès aux sources aurait été difficile, a-t-elle fait valoir.
 
Plusieurs panels rythmeront ce colloque, dont celui portant sur "colonialisme, ethnologie et constitution de savoirs’’’, a annoncé Richard Kuba, chercheur et conservateur des collections de l’Institut Frobenius de l’Université Goethe de Francfort. 
 
Il y aura aussi "médiations ethnologiques et interculturelles" et "post-colonialisme et décolonisation des savoirs", sans compter une exposition rupestre sur le thème ’’De la contribution africaine à la découverte d’un patrimoine universel".
 
Les artistes peintres Abdoulaye Diallo, Fatou Dieng et Saliou devraient participer à cette exposition prévue au musée Théodore Monod d’Art africain de Dakar.
 
 
 
 
 


YB/BK