Vers la mise en place d’un fonds de garantie des IPM
APS
SENEGAL-MALADIE-ASSURANCE

Vers la mise en place d’un fonds de garantie des IPM

Dakar, 9 mai (APS) - L’institution de Coordination de l’Assurance Maladie Obligatoire (ICAMO) est en train de travailler à la "solvabilité" des Institutions de Prévoyance Maladie avec la mise en place prochaine d’un fonds de garantie, a annoncé mercredi la directrice de cette institution, Marie Rosalie Ngom Coly.
 
"Le rôle de l’ICAMO, c’est la recherche de solvabilité des IPM avec un fonds de garantie qui va être bientôt mis en place", a souligné Mme Coly, lors de la session du Conseil d’administration de l’ICAMO.
 
"La recherche de solvabilité des IPM est l’un des axes du plan quinquennal avec ce fonds qui est un mécanisme de financement avec une participation de 2% des cotisations encaissées par les IPM en plus des dons, legs et subventions que nous pouvons recevoir des bailleurs", a-t-elle expliqué.
 
’’Après une première année d’exercice nous pouvons dire que les conditions sont réunies pour que l’ICAMO puisse mettre en œuvre efficacement ses services au profit des institutions de prévoyance sociale", a t-elle ajouté.
 
"Les IPM étaient dispersées auparavant et pour assurer une meilleure coordination de ses institutions, l’ICAMO a été mise en place (...)’’, a ajouté la directrice de l’ICAMO.
 
Revenant sur les missions de l’ICAMO après une année d’exercice, la directrice a indiqué que "pour les mettre en œuvre, les dirigeants ont décidé d’élaborer des instruments pertinents comme le plan stratégique quinquennal (2017-2022) qui comporte les activités à mener ainsi que les ressources financières à mobiliser". 
 
D’après elle, c’est "un document important qui permet d’éviter le pilotage à vue".
 
"Il y a aussi le plan de communication car l’ICAMO est une jeune institution (...) donc à travers ce document triennal l’ICAMO veut instaurer une ère nouvelle dans les relations de communication, d’échanges entre les différents acteurs de l’assurance maladie obligatoire", a-t-elle précisé.
 
L’ICAMO, selon sa directrice "repose sur plusieurs axes stratégiques que sont l’amélioration de la gouvernance des IPM, du partenariat entre IPM et les professionnels de santé avec la mise en place d’un cadre de concertation, le renforcement des capacités managériales des acteurs".
 
"Il y a le contrôle médical, la recherche de l’équilibre financier du régime, le renforcement des capacités des acteurs et de beaucoup d’autres missions qui concourent au rayonnement du système de l’assurance maladie", a-t-elle fait valoir.
 
"Actuellement, il y a 129 IPM connues selon une enquête réalisée par le ministère du travail en 2015", a renseigné la directrice de l’Institution de Coordination de l’Assurance Maladie Obligatoire.

SKS/ASB/OID