Matam : les autorités judiciaires au front du combat pour l’obtention de pièces d’état civil
APS
SENEGAL SOCIETE

Matam : les autorités judiciaires au front du combat pour l’obtention de pièces d’état civil

Matam, 6 oct (APS) - Les autorités judiciaires de la région de Matam font de l’obtention d’actes de naissance pour les enfants leur cheval de bataille, a appris l’APS.


"Depuis mon arrivée à Matam, je trouve que le problème d’obtention de pièces d’état civil pour les enfants perdure. Cela est dû à la pauvreté, à l’ignorance et à la négligence des parents", a indiqué, mercredi, le président du Tribunal de grande instance de Matam, Ousseynou Sy.

"Pour trouver une solution à ce problème, j’envisage, de janvier à février 2017, d’organiser des audiences foraines qui vont permettre à plusieurs personnes d’obtenir un acte état civil", a souligné le magistrat.

Le président du Tribunal s’exprimait à la clôture d’un atelier de formation organisé du 4 au 5 octobre par la commission départementale pour la protection de l’enfant (CDPE).


Le problème d’obtention d’acte de naissance constitue un véritable casse-tête pour les enfants non déclarés dès la naissance, a fait remarquer Ousseynou Sy, soulignant que "l’Etat est la seule institution capable de régler le problème en procédant à des financements de campagnes de sensibilisation envers les populations".

Un enfant sur trois résidant dans les départements de Matam et Ranérou ne possède pas un extrait d’état civil, ont estimé différents participants à l’atelier de formation.

"A la sortie de cet atelier, j’espère que les séminaristes vont acquérir un niveau plus élevé sur le droit de l’enfant à posséder un acte d’état civil qui constitue une chose fondamentale dans la vie d’un individu" a souligné le président du tribunal de grande instance de Matam.


Pour sa part, Oumou Thiam, ancienne adjointe de la mairie de Matam a appuyé cette idée d’organiser des campagnes de sensibilisation des parents pour une meilleure compréhension de le nécessité de déclarer leurs enfants dès la naissance.


 


 MMT/PON