Tambacounda : satisfaction
APS
SENEGA-DEFILE

Tambacounda : satisfaction "totale" des autorités, suite au défilé du 4 avril

Tambacounda, 4 avr (APS) - Les autorités administratives et militaires de Tambacounda ont fait part, mercredi, de leur satisfaction "totale" par rapport à la qualité du défilé civil et militaire organisé dans la région orientale à l’occasion de la commémoration du 58-ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté internationale.

 
 
"On a une satisfaction totale pour l’organisation de ce défilé", a dit le colonel Amadou Lamine Diène, commandant de la Zone militaire numéro 4, au terme de la parade civile et militaire qui a eu lieu sur le boulevard Demba Diop de la commune de Tambacounda.
 
Il a salué la "grande participation" des forces de défense et de sécurité, des mouvements de jeunesse, de divers services qui ont défilé pour, dit-il, "montrer que nous sommes une seule nation".
 
Le thème de ce 4 avril est : "Contribution des forces de défense et de sécurité à la promotion de la paix et de la stabilité internationales".
 
"C’était l’occasion de faire défiler tous ceux qui œuvrent pour le développement du pays" a dit le colonel Diène, ajoutant que la manifestation a aussi été l’occasion d’une "démonstration grandeur nature de tout ce que comporte la zone militaire ou tout simplement la région de Tamba".
 
Se délectant du "très beau défilé", il a exprimé son souhait que la zone militaire fasse mieux l’année prochaine. 
 
"A mon avis, le pari est entièrement gagné", a aussi noté le gouverneur de la région El hadji Bouya Amar, pour qui le défilé a été "réussi à tout point de vue". "Nous voulons atteindre un taux de complétude", a-t-il ajouté.

La région qui avait un "problème de ressources humaines" peut maintenant compter sur les efforts consentis par les autorités pour recruter dans les forces de défense et de sécurité et étoffer leurs effectifs dans la région a relevé le gouverneur.
 
"C’est pourquoi on a vu défiler les gardes pénitentiaires et les (agents des) parcs nationaux", a-t-il expliqué, soutenant que le défi des autorités est d’aller "chaque année plus en avant par rapport à la fête du 4 avril" qui a une envergure nationale.
 
Le défilé des mototaxis, autre nouveauté cette année, tient d’une opération de communication, puisque c’était l’occasion de promouvoir ce sous-secteur du transport dans le respect des lois et règlements. Les conducteurs de mototaxis défilants portaient des casques, des gilets ainsi qu’une plaque d’immatriculation.
 
La formalisation de ce transport est appuyée par la mairie de Tambacounda et certaines autorités, dont le ministre des Affaires étrangères, Sidiki Kaba a rappelé M. Amar.
 
Au total 16 écoles élémentaires, 9 collèges et un lycée ont défilé, concernant le secteur de l’éducation. Un jury a désigné l’école Saint-Joseph meilleur établissement défilant, suivi de l’école Gouye.

Dans le moyen le CEM Abattoirs et Tamba Commune 2 sont classés respectivement premier et deuxième. Les arts martiaux, les sports collectifs, entre autres étaient aussi de la partie.
  
Le gouverneur de la région de Gabou en Guinée Bissau, Joseph Carlos Monteiro, était invité d’honneur de cette manifestation, où il a représenté l’ensemble de ses homologues membres de la Semaine d’amitié et de fraternité (SAFRA), regroupant les régions de Bassé (Gambie), Boké (Guinée), de Sélibaby, (Mauritanie) et de Kayes (Mali) et Tambacounda.
 
Quoi de plus normal de convier ces autorités de ces pays avec lesquels le Sénégal partage le même espace, les mêmes ethnies et les mêmes réalités socioéconomiques a dit le chef de l’exécutif régional. 
 
Eu égard au thème, le commandant de la zone militaire n°4 a noté qu’il est d’actualité et que le Sénégal est un "pays assez particulier si on évoque ce thème".

Il est le 7-ème pays contributeur de troupes aux opérations onusiennes de maintien de la paix dans le monde, a-t-il dit, notant qu’en ce moment au "moins 6 à 7 contingents" sénégalais sont déployés sur les théâtres d’opération.
 

ADI/PON