Tambacounda : La mairie initie un processus de structuration des mototaxis
APS
SENEGAL-TRANSPORTS-ORGANISATION

Tambacounda : La mairie initie un processus de structuration des mototaxis

Tambacounda, 5 mars (APS) - Un processus de structuration du sous-secteur des mototaxis, initié par la mairie de Tambacounda, en collaboration avec l’Union des mototaxis de Tambacounda (UMTT), est arrivé à une phase assez avancée, et devrait permettre dans les prochains jours, d’équiper les conducteurs de matériel d’identification, de protection et de les former, a indiqué le chef du cabinet du maire.
 
Souleymane Dembélé, s’est réjoui du "grand bond" accompli depuis un mois, que la commission des transports de la mairie a été "redynamisée", afin de s’occuper de ce dossier.
 
Il s’adressait à la presse en marge d’une réunion des conducteurs à laquelle il avait pris part dans la salle de délibérations de la mairie. L’ordre du jour portait sur les modalités d’utilisation du matériel qui leur sera remis.
 
Des modèles de plaque d’immatriculation et de gilet déjà confectionnés, ont été présentés aux participants. Les casques commandés ne sont pas encore disponibles.
 
La mairie a débloqué une enveloppe de 14 millions de francs CFA pour équiper gratuitement les 1.600 conducteurs recensés à travers les quelque 90 arrêts de la commune, pour cette première phase. Après cette phase, il y aura une seconde dédiée à la formation au code de la route.
  
Les conducteurs mototaxis se sont regroupées en association, l’UMTT, présidée à ce jour par un bureau provisoire, en attendant la tenue d’une assemblée générale. Ils disposent d’un siège qui leur a été offert par le ministre des Affaires étrangères Sidiki Kaba.
 
Pour Boubacar Camara, président de l’UMTT, cette nouvelle dynamique organisationnelle est un motif de soulagement pour le sous-secteur qui a beaucoup souffert du manque de structuration. 
 
Les participants à la rencontre ont donné des propositions d’amende à infliger aux intrus, mais aussi aux conducteurs en règle, qui se seront rendus coupables de défaut de port de casque, de gilet ou encore de plaque d’immatriculation.
 
M. Camara a souligné le caractère apolitique de l’association, dont les membres ont refusé toute caporalisation politicienne de quelque bord qu’elle vienne. 
 
Depuis leur mouvement de grève, qui avait fortement perturbé le trafic routier dans la commune de Tambacounda, à travers lequel ils protestaient contre la nouvelle mesure qui exigeait d’eux la production de permis, d’une carte grise et d’une assurance, les conducteurs de mototaxi font l’objet d’une plus grande attention.
 
Récemment, 200 conducteurs avaient démarré une formation au Code de la route visant à toucher à terme tous les acteurs du sous-secteur dans la commune. Après sept jours d’apprentissage, les bénéficiaires devraient bénéficier d’une attestation, d’une assurance pour un an, d’un casque et d’un gilet. 
 
Cette initiative a été financée à hauteur de 15 millions de francs CFA par le ministre des Affaires étrangères Sidiki Kaba, selon Adama Camara, vice-président de la Fédération des conducteurs de mototaxis du Sénégal, qui a été à l’origine du projet.

ADI/ASB