Tabaski : plus de 27 000 moutons débarqués à Kahone (inspecteur régional de l’élevage)
APS
SENEGAL-SOCIETE

Tabaski : plus de 27 000 moutons débarqués à Kahone (inspecteur régional de l’élevage)

Kaolack, 22 août (APS) - L’inspecteur régional de l’Elevage et des Productions animales de Kaolack, Mamadou Lamine Diallo, a jugé mardi satisfaisant le niveau d’approvisionnement en moutons dans cette région du centre du Sénégal, avec l’arrivée de 27 108 têtes en provenance essentiellement du Mali et de la Mauritanie. 
 
"Le niveau d’approvisionnement de la région est satisfaisant à moins de onze jours de la Tabaski. Nous avons déjà enregistré le débarquement de 27 108 moutons à Kahone provenant du Mali et de la Mauritanie", a-t-il déclaré lors d’un entretien avec l’APS.
 
Le foirail de Kahone, une commune située aux faubourgs de la ville de Kaoalck, est présenté comme le principal point de vente de moutons de la région, en raison du nombre de têtes qui y sont débarquées en perspective de l’Aïd-el-kébir, la grande fête musulmane communément appelée Tabaski au Sénégal.
 
"La situation est pour le moment satisfaisante comparativement à l’année dernière. A la même période en 2016, nous avions compté un effectif de 9 822 têtes. Nous sommes optimistes quant à la couverture de l’ensemble des besoins des consommateurs", a souligné le docteur Diallo.
 
Il a lié cette hausse aux "mesures incitatives" prises par le gouvernement en termes de suppression de taxes, de renforcement de la sécurité et de la disponibilité des aliments pour le bétail.
 
"Au total, 75 éléments de la gendarmerie ont été déployés au foirail de Kahone et ses alentours pour veiller à la sécurité des bergers et des clients. L’eau et l’électricité sont disponibles et le site a été entièrement clôturé", a-t-il soutenu.
 
Selon lui, le niveau d’approvisionnement du marché en moutons a fait que les prix sont davantage abordables. "Les moutons sont cédés entre 55 000 et 220 000 francs" CFA, a-t-il affirmé.
 
L’inspecteur régional de l’Elevage et des Productions animales a également annoncé la réexportation, à partir de Kahone, de 8 103 moutons vers Dakar, les régions sud du Sénégal et la Gambie.
 
"C’est un devoir de solidarité. L’important est que tous les musulmans puissent disposer du mouton", a-t-il commenté.
 
"Si nous parvenons à atteindre 50 000 voire 60 000 têtes de mouton d’ici au jour de la fête, les besoins seront satisfaits. Il faut également prendre en compte les moutons de case visibles un peu partout dans la ville de Kaolack", a-t-il indiqué.

AKS/BK