Saint-Louis : des lits et des matelas pour le Centre Premier accueil
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-ENFANCE

Saint-Louis : des lits et des matelas pour le Centre Premier accueil

Dakar, 24 mai (APS) – La chargée de programme au Bureau pour l’Afrique de l’Ouest du Haut Commissariat des Nations unies aux droits humains (HCDH), Aminata Kébé, a remis jeudi au directeur du Centre premier accueil de Saint-Louis (Nord), un important lot de matériel constitué de lits et de matelas pour les enfants.
 
"Cette remise de lits et matelas aux enfants internés au Centre premier accueil de Saint-Louis est en phase avec les missions du Haut Commissariat des Nations unies, pour soutenir les couches vulnérables de la société et la défense de leurs droits humains", a indiqué Mme Kébé lors de la cérémonie de remise du matériel.
 
Elle a soutenu que ‘’malgré les efforts consentis par le gouvernement sénégalais à travers son programme pour le retrait des enfants de la rue, on constate toujours de la résistance, et les enfants parcourent les rues pour mendier face aux dangers, abus et autres difficultés’’.
 
Mme Kébé a estimé qu’il faut appuyer les daaras et structures d’accueil pour la prise en charge des enfants vulnérables victimes de maltraitance, de sévices ou de toutes autres formes de violence.
 
‘’Si un enfant n’a pas de paix, sa famille et même la société ne pourront avoir la paix’’, a-t-elle averti.
 
La magistrate Nafissatou Diagne Diao du tribunal des enfants a invité les acteurs impliqués dans le combat pour la protection et la défense des droits des enfants, ‘’à travailler en synergie, en harmonisant leurs interventions, afin d’arriver à des solutions pérennes et durables pour un retrait total des enfants de la rue’’.
 
Le directeur du Centre premier accueil de Saint-Louis, Makhtar Bâ Guèye, s’est lui réjoui du soutien que le Haut Commissariat des Nations unies aux droits humains, apporte ‘’régulièrement’’ à sa structure pour ’’soulager’’ les enfants.
 
Il a soutenu que l’Etat du Sénégal accorde ‘’une importance capitale’’ au respect des droits humains et au bien-être des enfants, en ratifiant tous les instruments juridiques relatifs à la protection de l’enfant et la promotion de ses droits.
 
M. Guèye a précisé que son centre assure la prise en charge d’urgence des enfants et mineurs en dangers, ou en conflits avec la loi, afin de leur apporter toute l’assistance nécessaire, pour une réinsertion sociale, face à la recrudescence de la violence, aux rapts d’enfants et autres formes de sévices et maltraitance qu’ils subissent.

BD/SG/OID/ASG