Le professeur Yoro Fall,
APS
SENEGAL-UNIVERSITE-NECROLOGIE-TEMOGNAGE

Le professeur Yoro Fall, "un savant confirmé" (disciple)

Dakar, 14 sept (APS) - L’universitaire et historien sénégalais Yoro Fall, décédé dans la nuit de lundi à mardi, à Paris, est ’’un savant confirmé" qui a fait ses preuves dans les plus grandes universités du monde et à l’UNESCO, a indiqué un de ses disciples Idrissa Bâ, maître de conférence en histoire médiévale à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.
 
"Son background en tant qu’historien, archéologue, anthropologue, philologue maîtrisant plusieurs langues, en fait un savant confirmé. Tout cela, il l’a prouvé par son passage dans les plus grandes universités du monde, à l’UNSECO, à l’Histoire générale de l’Afrique, à l’Histoire générale du Sénégal dont il était le rapporteur général, etc.", a-t-il témoigné dans un entretien avec l’APS.
 
La trajectoire de Yoro Fall fait de lui un ’’savant multidimensionnel que toute l’humanité vient de perdre", estime le professeur Bâ, dont la première rencontre avec le défunt remonte à 1991, aux détours d’un cours intitulé "Espaces, réseaux et pouvoirs en Afrique du 9 éme au 15 éme siècle".
 
"Il a commencé son cours par la définition des trois concepts et par démontrer les liens qui les unissaient. A la fin du cours, tout l’amphithéâtre s’est levé pour le féliciter par une salve d’applaudissements", s’est souvenu le disciple.
 
Il a cité un de ses collègues du département d’histoire, le professeur Sokhna Rokhaya Fall, qui disait du défunt "chaque fois que j’assiste à une de ses conférences, je suis moins bête".
 
Le professeur Idrissa Bâ a par ailleurs révélé que son encadreur de thèse, Jean Boulègue, professeur à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, décédé en mars 2011, lui avait déclaré : "Vous avez été encadré en maîtrise par Yoro Fall, je n’ai absolument rien à vous apprendre".
 
Il a de même rappelé d’autres propos de son collègue historien Penda Mbow, également enseignant à l’UCAD, qui disait du professeur Yoro Fall qu’il était "un savant au sens plein du terme".
 
Dans un entretien paru dans l’édition du mercredi du quotidien Le Soleil, Penda Mbow, justement, dit considérer le professeur Yoro Fall comme "l’un des plus brillants historiens africains et de sa génération et l’un des meilleurs sur l’histoire médiévale de l’Afrique".
 
"Yoro Fall avait une parfaite maîtrise des sources. Sa thèse est un travail de référence. C’est malheureux que le Sénégal n’ait pas tiré profit des personnalités comme Yoro Fall. Il était un historien de renommée mondiale", a-t-elle déploré. 
 
Historien, archéologue et ancien professeur des universités, Yoro Fall est le coordonnateur général du Projet "Histoire générale du Sénégal des origines à nos jours" (HGS).
 
Il a formé des centaines d’archéologues, d’historiens et de chercheurs", rappelle le professeur Iba Der Thiam, coordonnateur du projet d’écriture d’une histoire général du Sénégal, dans un avis de décès dont copie est parvenu.
 
Yoro Fall s’est en outre essayé à la politique. Il comptait par exemple se présenter à l’élection présidentielle de 2007 mais sa candidature a été rejetée par le Conseil constitutionnel pour insuffisance de signatures.
 
ASB/BK