Migrations : vers la mise en place d’une politique nationale autour de 47 projets
APS
SENEGAL-POLITIQUE

Migrations : vers la mise en place d’une politique nationale autour de 47 projets


Dakar, 18 avr (APS) - La Politique nationale de migration du Sénégal (PNMS) va être opérationnalisée à travers 47 projets et programmes pour la période 2018-2022 pour un budget de plus de 57 milliards FCFA a indiqué, mercredi à Dakar, l’expert en migration, Babacar Ndione.


 


"La Politique nationale de migration au Sénégal (PNMS) est opérationnalisée à travers un plan d’actions prioritaires quinquennal adossé aux axes stratégiques de ladite politique. Il se décline à travers 47 projets et programmes de développement pour la période 2018-2022. Le budget dudit plan s’élève à plus de 57 milliards FCFA" a souligné Babacar Ndione, consultant au processus d’élaboration dudit document.


Cependant, "seuls 21 milliards ont été mobilisés, il y a actuellement un de plus de 36 milliards de FCFA mais nous allons vers une table ronde des bailleurs de fonds" a ajouté M. Ndione.

Babacar Ndione s’exprimait à l’atelier d’échanges et de partage sur le document de politique nationale migratoire du Sénégal avec l’Association des Journalistes en Migration et Sécurité (AJMS).

"Le document de politique nationale sur la migration et son plan d’action ont été validés le 28 mars dernier. Il reste la validation politique" a, pour sa part, dit le chef de la division de la planification sociale à la Direction du développement du capital humain (DDCH), Lanfia Diané.


M. Diané a expliqué que "c’est important de partager avec les journalistes un tel document parce que la communication est à la base de tout processus de développement".


Revenant sur la vision de ce document, Babacar Ndione a indiqué que celui-ci "a été élaboré de façon inclusive avec la participation de tous les acteurs de la migration avec comme objectif d’assurer une gouvernance efficace des questions migratoires et maximiser les bénéfices de la migration pour
un développement durable".


Aussi, il s’agit selon lui "dans le Plan Sénégal émergent (PSE) de faire de la migration un levier de développement économique et social. Prés de 900 milliards FCFA ont été générés par la migration au cours des dix dernières années".


Les orientations stratégiques identifiées dans la PNMS "s’articulent autour de 11 axes répartis dans quatre domaines stratégiques que sont : migration, gestion des données, économie et emploi ; migration, droits humains et genre ; migration, santé et environnement et migration et gestion intégrée des frontières".


Ainsi, il s’agit de mettre en place un dispositif de collecte, de production de données migratoires pour l’aide à la décision, promouvoir le respect des droits des émigrés sénégalais et des immigrés au Sénégal, d’améliorer la prise en charge de la santé des migrants et des populations mobiles, de mettre en place un système approprié de gestion des frontières et actualiser les conditions d’entrée, de séjour et d’établissement au Sénégal entre autres axes.


Cet atelier est financé dans le cadre du projet FMM (liberté de circulation des personnes et migration en Afrique de l’ouest), une initiative soutenue par la CEDEAO et l’Union européenne avec le soutien de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour la mise en œuvre de politiques migratoires favorables à la mobilité sûre et dans le bon ordre dans l’espace CEDEAO.


SKS/PON