Maouloud : des opérations de nettoiement lancées à Tivaouane
APS
SENEGAL-SOCIETE

Maouloud : des opérations de nettoiement lancées à Tivaouane



Tivaouane, 25 nov (APS) - Le ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Yaya Abdoul Kane a procédé, samedi à Tivaouane, au lancement des opérations de nettoiement de la ville sainte, a constaté l’APS.


"Nous sommes venus apporter notre appui à la commune de Tivaouane, et au comité d’organisation chargé du nettoiement en mettant à leur disposition un lot de matériel composé de brouette, balaie, etc", a-t-il au cours de la cérémonie de lancement officiel des opérations de nettoiement.


M. Kane a aussi mobilisé du matériel lourd composé de bulldozer, de tracteurs, de camions pour faciliter l’évacuation des déchets.


L’objectif principal est de "nettoyer des capitales religieuses en vue d’accueillir les nombreux fidèles venus pour le pèlerinage" a-t-il dit.


Par ailleurs, le ministre est allé voir l’état d’avancement des travaux de construction d’infrastructures du Projet de gestion durable des déchets solides urbains (PGDSU).

Lequel est, dans sa phase pilote, financé à hauteur de 17 milliards de FCFA par l’Etat du Sénégal et la Banque islamique de développement (BID).


Les collectivités locales de la région de Dakar, des communes de Tivaouane, Kaolack et Touba sont les premiers bénéficiaires de ce projet destiné l’acquisition d’équipements de pré-collecte, de collecte, la réalisation d’infrastructures d’élimination des déchets solides conformément aux bonnes pratiques environnementales.


Selon le Yaya Abdou Kane, "c’est un projet très important qui a plusieurs composantes et qui est une phase pilote. Nous sommes très satisfaits de l’état d’avancement des travaux du centre intégré de valorisation des déchets (CIVD)".


Le ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire s’est félicité de la mobilisation des populations de Tivaouane, des groupements de femmes et de jeunes pour l’appropriation de ce projet.


"L’état réalise les infrastructures mais pour pérennisation du projet, il faudra que la collectivité territoriale et les populations se l’approprie pour avoir un système de gestion intégré mais pour qu’on puisse valoriser les déchets et créer des emplois vert", a-t-il indiqué.


Le gouvernement du Sénégal ambitionne d’étendre ce projet dans toutes les localités du pays dans le souci de créer un système de gestion intégrée des déchets mais également des emplois vert dans ce secteur.


 


FD/PON