Mame Mbaye Niang pour la sensibilisation des jeunes sur les vraies valeurs de l’Islam
APS
MONDE-TERRORISME-JEUNESSE

Mame Mbaye Niang pour la sensibilisation des jeunes sur les vraies valeurs de l’Islam

Dakar, 30 août (APS) - Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne du Sénégal, Mame Mbaye Niang a souligné, mardi à Dakar, la nécessité de sensibiliser les jeunes sur les vraies valeurs de la religion musulmane afin de les protéger contre les acteurs du terrorisme.
 
"Les responsables de cette atrocité (terrorisme) recrutent une couche de jeunes vulnérables. Les (jeunes) sensibiliser sur les vraies valeurs de la religion musulmane peut être une solution pour les éloigner de ces gens", a-t-il dit.
 
Il s’exprimait lors d’un atelier de formation des jeunes et femmes sur "la nécessité de promouvoir le libre ensemble face au terrorisme et le radicalisme violent".
 
Cette rencontre de deux jours est organisée par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), la Plateforme internationale des réseaux Jeunesses Francophones (PIRJEF), le Réseau des femmes pour l’égalité femme homme (RE-EFH) et d’autres partenaires.
 
Mame Mbaye Niang a signalé que le Sénégal compte parmi ses solutions contre le terrorisme, "trouver des emplois décents aux jeunes" afin de les détourner de la radicalisation.
 
M. Niang a en outre souligné l’importance de "renforcer la sensibilisation sur ces fléaux des temps modernes et les opportunités d’éducation et de formation pour les jeunes et de lutter contre les inégalités sociales".
 
Le ministre de la Jeunesse a alors préconisé le développement des échanges d’informations et le renforcement des capacités des agents qui interviennent sur le terrain afin d’éloigner "cette menace planétaire". 
 
"Dans les rangs des terroristes, il y a de jeunes sénégalais et les raisons de leur radicalisation sont encore ignorées", a-t-il relevé.
 
De son côté, la conseillère en Politiques éducatives de la CONFEMEN, Fatima Bâ Diallo a estimé que "l’éducation permettra d’anticiper sur la prévention de tout ce qu’apporte cette question du terrorisme".
 
"C‘est l’instrument (l’éducation) de construction massive pour l’humanité", a-t-elle indiqué, appelant toutefois à la reconstruction de l’éducation et de la formation de la jeunesse, une cible d’une "pertinence capitale". 
 
"La jeunesse doit être consciente qu’elle a une forte responsabilité dans l’avenir et c’est dès le bas âge qu’il faut mettre en place des systèmes de prévention de l’extrémisme, de la radicalisation à travers des programmes dédiés de la petite enfance jusqu’à l’université", a souligné Fatima Bâ Diallo. 
 

SK/PON