Les objectifs et missions du PACASEN présentés aux acteurs de Diourbel
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-DEVELOPPEMENT

Les objectifs et missions du PACASEN présentés aux acteurs de Diourbel

Diourbel, 20 fév (APS) - Le Programme d’appui aux communes et aux agglomérations du Sénégal (PACASEN) doté d’une enveloppe de 130 milliards de FCFA est un "programme très novateur qui vise à rendre opérationnel l’acte 3 de la décentralisation" a indiqué, mardi à Diourbel, le secrétaire général de l’Agence de développement municipal (ADM), Mamadou Wade.
 


"Ce programme est très novateur et vise à opérationnaliser l’acte 3 de la décentralisation dans ses différentes composantes" a notamment dit M. Wade lors d’une réunion du Comité régional de développement (CRD) sur le PACASEN. 

Ce nouveau programme, cofinancé par l’Etat du Sénégal, la Banque mondiale (BM) et l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 130 milliards de FCFA, va démarrer en fin mai au grand bonheur d’habitants de 123 communes et villes pilotes.

Le PACASEN a pour objectif de soutenir la mise en oeuvre de l’acte 3 de la décentralisation, le développement des capacités de gouvernance et de financement des collectivités territoriales.

Selon Mamadou Wade, le nouveau programme va aider les communes à relever leurs capacités financières à travers une réforme du Fonds d’équipement des collectivités locales (FECL), du Fonds de dotation de la décentralisation (FDD), du Budget consolidé d’investissement (BCI).

La réunion du CRD a également été permis à la mission du ministère de la Gouvernance territoriale de recueillir la contribution de la région et de partager les critères de sélection des localités qui bénéficieront des activités du programme notamment celles de Bambey, Diourbel, Mbacké et Touba.

"Les choix ont été discutés de manière inclusive avec l’ensemble des parties prenantes, les critères appliqués objectifs et leur application permettra d’impliquer, tout de suite, plus de 50% de la population" a notamment relevé le secrétaire général de l’ADM.

M. Wade a en outre expliqué que le PACASEN s’intègre dans un programme beaucoup plus vaste, appelé Programme d’opérationnalisation de l’acte 3 de la décentralisation, évalué à hauteur de 600 milliards de FCFA.

"La volonté de l’Etat est de faire en sorte que tous les communes et départements du Sénégal puissent bénéficier d’investissements à la hauteur des défis qui interpellent le secteur de la décentralisation" a-t-il laissé entendre.

ID/PON