Le gouvernement veut réduire
APS
SENEGAL-ALIMENTATION-STRATEGIE

Le gouvernement veut réduire "drastiquement" l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (officiel)

Saly-Portudal (Mbour), 16 août (APS) – Le gouvernement du Sénégal ambitionne de réduire "de manière drastique" l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et bâtir des terroirs résilients, a affirmé le secrétaire exécutif du Conseil national à la sécurité alimentaire (CNSA), Jean-Pierre Senghor.
 
"Le gouvernement du Sénégal s’est engagé dans ce combat contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables en s’inscrivant à des initiatives mondiales et régionales tel que la nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition (NASAN), lancée en 2012 par le G8, les objectifs de développement durable, entre autres", a-t-il déclaré.
 
Jean-Pierre Senghor s’exprimait mercredi à Saly-Portudal lors de l’ouverture d’un atelier de planification opérationnelle, de détermination de la stratégie de mise en œuvre et de budgétisation du Programme national d’appui à la sécurité alimentaire et à la résilience (PNASAR), qui se tient sur deux jours. 
 
Selon lui, le Plan Sénégal émergent (PSE), qui fixe les grandes orientations des politiques de développement du Sénégal, vise, dans son premier pilier, la "transformation structurelle de l’économie", fait de la sécurité alimentaire "une préoccupation majeure", "une grande priorité". 
 
L’idée, a-t-il ajouté, c’est que les populations, notamment les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, aient un "accès plus facile et de manière durable, à une alimentation suffisante, saine et nutritive" avec de fortes capacités de résilience à l’horizon 2035. 
 
"L’élaboration de la stratégie nationale de sécurité alimentaire et de résilience (SNSAR), validée en janvier 2016, en est l’illustration. Il s’agit désormais du référentiel de toutes les actions relevant de la sécurité alimentaire et de la résilience du Sénégal", a fait valoir M. Senghor qui compte donner "une nouvelle impulsion" à son action à la tête du CNSA.
 
"Le PNASAR est, (...) un instrument d’intégration de toutes les actions qui participent de la sécurité alimentaire et de la résilience face aux éventuels chocs et traumatismes", a déclaré le secrétaire exécutif du Conseil national à la sécurité alimentaire.

ADE/ASB/OID