Le gouverneur Amadou Sy souligne l’urgence de
APS
SENEGAL-URBANISME-PROSPECTIVE

Le gouverneur Amadou Sy souligne l’urgence de "tracer le Thiès de demain"

Thiès, 1er mai (APS) - Le gouverneur de Thiès Amadou Sy a évoqué mardi la nécessité d’anticiper "le Thiès de demain" dès à présent, suite à l’ouverture de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), qui devrait renforcer la position de la région considérée comme une des plus importantes capitales économiques du pays.

Cette perspective devrait toutefois induire des "problèmes" en termes d’aménagement du territoire, a-t-il dit en recevant le cahier de doléances de la coalition de 5 centrales syndicales affiliées à la Centrale syndicale internationale (CSI), à l’occasion de la fête du travail.
 
"J’ai dit aux préfets qui sont ici : ’il faudrait que nous imaginions dès maintenant le Thiès de demain ; si on est là à gérer le Thiès d’aujourd’hui, nous sommes, à la limite, floués et dépassés’"’, a-t-il rapporté en soulignant la nécessité d’anticiper les problèmes.
 
"Dans le monde d’aujourd’hui, il faut anticiper, (ne) pas attendre qu’on ait besoin de quelque chose" pour aller le chercher, a-t-il dit, en abordant la question des chemins de fer en difficulté. 
 
Il s’est démarqué de "la vision réductrice", à ses yeux, consistant à opposer la construction du Train express régional (TER) à la réhabilitation de la ligne Dakar-Bamako, que certains jugent prioritaire. 
 
Il a cité, en guise d’illustration, le cas de l’autoroute à péage Dakar-Thiès qui, selon lui, était sur la table depuis longtemps, et dont les travaux avaient démarré seulement en 2007, au moment où ils coûtaient plus cher et où "le problème (de la mobilité) était déjà là". 
 
Pour Amadou Sy, de la même manière, les autorités doivent se dire qu’avec l’ouverture de l’aéroport AIBD de Diass, dans la région de Thiès, la population va vouloir s’installer "massivement" de ce coté-là. 
 
D’où la nécessité, à présent, de réfléchir aux problèmes que cela posera en termes d’infrastructures, d’autoroutes, entre autres. 
 
"Nous regardons comme du lait sur le feu cette spéculation foncière que les gens tentent de faire et que nous bloquons à dessein", a-t-il dit, avant d’ajouter : "Nous nous disons que le Thiès de demain, nous devons le tracer avec tout le monde". 
 
"Demain, il faudrait qu’on sache qu’est-ce qui doit être fait partout dans la ville de Thiès", a poursuivi le gouverneur, pour qui, Thiès est "en train de devenir une des capitales économiques les plus importantes" du Sénégal.
 
La position occupée par cette région, déjà au plan économique, sera renforcée par "l’ensemble des avantages liés au fait qu’on est en train de sortir Dakar de Dakar, (et) de développer la zone tampon et l’intérieur du Sénégal", a-t-il projeté. 
 
Pour M. Sy, Thiès, de par sa position de carrefour aussi, est "en train de jouer un rôle et devra jouer un rôle encore plus important".
 

ADI/BK